Archives : Voyage au Japon - Tokyo - Kyoto - Société - Japonais

Manga et japanimation

Le manga fait partie du quotidien de la population nipponne et ne cesse de séduire de plus en plus de générations confondues.

La culture Otaku au Japon

Cet univers est fortement influencé par le Manga et reflète une réelle manière de vivre.

La place du manga dans la société japonaise

Outre son côté populaire et divertissant, le manga même s’il ne constitue qu’une simple bande dessinée est devenu un outil d’évasion et de support moral au Japon.

Manga Kissa, mélange entre cybercafé et bibliothèque

Ces temples du manga aux faux airs de cybercafé sont l’endroit parfait pour se détendre quelques heures, voire même toute la nuit.

Les figurines japonaises

Les Japonais sont devenus friands de ces statuettes conçues dans le plus grand soin. Collectionner des figurines des héros manga est devenu une activité à part entière.

Arts traditionnels au Japon

Bien plus que de l’art proprement dit, démontrant le savoir-faire et la maitrise des objets, l’art traditionnel japonais reflète l’état d’esprit de celui qui le pratique.

Ikebana : l'art de l'arrangement floral

L’art de l’arrangement floral japonais a été largement influencé par l’art floral chinois. Dans le passé, les œuvres créés servaient d’offrandes dans les temples bouddhistes. Il sert également de décoration dans les maisons japonaises.

La cérémonie du thé ou Cha No Yu

La cérémonie du thé se déroulait ainsi autrefois dans des « maisons de thé » ou Chaya se trouvant aux alentours des temples bouddhistes. De nos jours, la cérémonie du thé n’est plus réservée aux moines, elle s’est popularisée et s’invite dans les foyers japonais.

Les estampes japonaises ou ukiyo-e

L’art de l’estampe au Japon est issu de la technique de gravure sur bois, qui tend à reproduire sous plusieurs exemplaires l’œuvre d’un artiste.

Les jardins japonais

La conception d’un jardin japonais entre en étroite relation avec la religion ; elles en sont la pierres angulaire qui ont façonné au fil des siècles la mise en place de ces œuvres d’art.

Quelles plantes trouve-t-on dans un jardin japonais

Le jardin japonais est le symbole même de la simplicité et de la sérénité, les plantes qui agrémentent ces lieux doivent impérativement refléter ces valeurs.

Les plus beaux jardins au Japon

Les jardins sont incontestablement l’un des emblèmes les plus fascinants du Japon. Ils font le renom de l’archipel de telle sorte que bon nombre d’entre eux sont classés comme patrimoines mondiaux.

Les lanternes dans les jardins japonais

A son origine, la lanterne japonaise était un objet d’art de culte. Elle avait pour but d’illuminer les allées dans les jardins japonais mais servait également d’offrande à Bouddha.

Les geisha au Japon

Ambassadrices de l'art et du raffinement japonais, les geisha sont des femmes et artistes talentueuses dont le métier est de divertir et d'animer avec élégance et grâce.

Histoire des geisha

Les premières femmes artistes ayant pour fonction que de divertir et d'accompagner les élites sont apparues au 7ème siècle au Japon. Appelées les saburuko, elles avaient pour tâche de faire la conversation, de danser mais aussi de vendre des faveurs sexuelles.

Comment devenir geisha

Devenir geisha était le rêve de nombreuses jeunes filles japonaises mais ce métier n'est pas accessible facilement. Mais cela nécessite de longues années d'apprentissage, de discipline et une formation quasi militaire.

Où voir des geisha

Il est possible de voir des geisha et des maiko dans les villes de Tokyo et de Kyoto, là où s'établissent les quartiers où elles vivent et où elles sont formées. On les appelle des hanamachi, ou ville de fleurs.

Quelle est la vie d'une geisha

Dame de compagnie pour les élites, la geisha a pour rôle d'animer les soirées et les ozashiki (banquets) organisés par les riches hommes d'affaires.

La tenue très caractéristique d'une geisha

Leur tenue des vestimentaire est très spécifique, raffinée et parsemée de détails indiquant subtilement l'âge et le niveau d'apprentissage, que seul un œil averti saura décoder.

Geisha et prostitution, mythe ou réalité ?

Le métier de geisha est souvent assimilé à tort à la prostitution, en particulier dans notre vision occidentale. Dames de compagnie pour clients fortunés, les geisha ne vendent pas pour autant de faveurs sexuelles.

Les arts martiaux japonais

Appelés Budo en japonais, les arts martiaux occupent une place importante dans la culture nippone, avec un grand respect des traditions.

L'Aikido au Japon

Ayant marquée la culture japonais d’après guerre et la disparition des Samouraïs, cette discipline continue de faire perdurer l’essence des anciennes écoles d’arts martiaux.

Le Judo au Japon

Respect d’autrui, sincérité, courage, fidélité sur les paroles données, modestie, amitié et contrôle de soi sont les bases du Judo.

Kyûdo, le tir à l'arc japonais

Cet art permet de développer des qualités souvent reconnues au Japon telles que la modestie, le respect et l’amabilité.

Le Kendô au Japon

Se pratiquant avec un long sabre en bois ou en bambou, le Kendo est un art martial inspiré de la culture des Samouraïs, d’où son appellation la Voie du Sabre.

Le Karaté, ses origines et son apprentissage au Japon

C’est vers les années 400 ou 500 que le karaté est apparu sur l'Archipel de Okinawa. Il fait ainsi partie des arts martiaux les plus anciens pratiqués dans le pays.

Combats de Sumo au Japon

Ce sport national puise son essence à une époque où les Japonais adoraient les dieux shintos, il le pratiquaient pour obtenir la faveur des dieux.

Les religions au Japon

Les religions font partie intégrante de la culture du pays et cela se remarque immédiatement par les très nombreux lieux de culte, temples ou sanctuaires.

La religion shinto au Japon

Le shinto prône le respect et la communion avec la nature dans la mesure où on retrouve les esprits supérieurs, où kami, dans la plupart des éléments naturels.

Le Bouddhisme au Japon

Son implantation sur l'archipel fût largement influencée par la pratique bouddhisme en Chine et en Corée pour devenir l’une des plus grandes formes de religion au Japon

Quelle est la différence entre sanctuaire et un temple ?

De Tokyo à Kyoto, le pays à conservé un lien très fort avec ses traditions et la religion. Mais en fait, pourquoi temple et sanctuaire et quelle différence les japonais font-ils ?

Comment prier dans un temple ou un sanctuaire ?

De plus en plus de touristes en voyage au Japon visitent temples et sanctuaires. Au delà de leur intérêt architectural et historique, ce sont surtout des lieux de pratique des religions. Mais, connaissez-vous la manière de prier dans un temple ou un sanctuaire ?

Temizu-ya, hishaku et rituel de purification par l’eau

Avant de prier, il est nécessaire de se purifier le corps et l’esprit. A l’origine ce rituel se faisait dans une rivière, ou source ou en bord de mer. De nos jours ce sont plutôt des bassins en pierre.

Ema : les plaquettes de vœux japonaises

Les ema sont de petites plaques de bois que l’on achète pour écrire un vœux ou une prière. On l’accroche ensuite sur un présentoir dans l’enceinte du temple ou du sanctuaire.

L’Omikuji ou le tirage de la bonne fortune

Les omikuji sont des petits papiers qui prédisent l’avenir. On en tire un sort pour déterminer va décider de la chance ou malchance de cette nouvelle année.

Omamori, le porte-bonheur japonais

Un Omamori est une petite amulette que l’on peut acheter après une prière dans un temple bouddhiste ou sanctuaire shinto. Il s’agit d’un petit sachet en tissus qui contient une prière ou une inscription sacrée.

Comment bien se comporter dans un temple ou un sanctuaire

N’oubliez pas, lors de votre voyage, que les temples et sanctuaires sont des lieux de culte, et qu’il convient de respecter toute forme de religion.

La cérémonie du mariage

Le Japon est connu comme étant un pays mettant en valeur le respect de la tradition. Bien que les japonais tendent de plus en plus à opter pour le style de mariage à l’occidental, la cérémonie shinto reste très populaire.

La mort au Japon

Au Japon, les rites funéraires traditionnels sont encore très respectés dans la mesure où la mort est vue comme étant le commencement d’une nouvelle vie dans l’au-delà.