Partager Tweet Partager Epingler

Même si la mode et l'excentricité influencent une grande partie de la population japonaise en termes de tenue vestimentaire, il existe une catégorie de personnes qui doivent au quotidien se contenter d'une tenue simple et sobre. En effet, la sobriété et le minimalisme sont de rigueur au Japon quand il s'agit des uniformes officielles, notamment de l'uniforme scolaire, mais également dans le cas des tenues des employés du service.

Ces hommes qui travaillent dans les banques, les entreprises, les assurances et dont la majorité de la vie est consacrée au labeur sont appelés les salarymen. Ces salariés totalement dévoués à leur entreprise, au prix d'immenses sacrifices personnels, se comptent par millions dans l'archipel.

Le costume deux pièces est la tenue officielle des salarymen, de la même façon qu'en Europe et ailleurs les employés d'entreprises et de services publics sont habillés en chemise-veste-pantalon-cravate. L'allure élégante mais très sobre des salarymen contraste cependant beaucoup avec les looks fantaisistes et les tenues kawaii très en vogue dans le pays. Les salarymen sont eux tenus d'arborer une apparence en conformité avec le milieu professionnel dans lequel ils évoluent, les couleurs étant proscrites et le costume obligatoirement dans des tons neutres comme le noir et le gris.

Il n'est pas rare de croiser des hordes de petits soldats en costumes dans les rues des grandes villes aux heures de sortie des bureaux, et l'effet de groupe renforce cette image d'individus « formatés » où chacun se fond dans la masse. En général complètement dévoués à leur profession, les salarymen ne passent que peu de temps en famille et après une journée de plus de 12 heures de travail, se retrouvent entre collègues dans des pubs pour se décontracter. Le tenue de travail très sobre des salarymen symbolise parfaitement l'annihilation de leur individualité et de leur ambition personnelle au profit de l'entreprise.

Les salarymen, en plus des étudiants, sont le seul groupe social à se voir imposer une tenue vestimentaire quotidienne. La norme et la conformité ont encore une grande importance au Japon dans certains contextes et l'on peut se demander si les choses viendront peu à peu à évoluer. Verra-t-on bientôt, comme en occident, des employés de bureau japonais arborer des tenues plus personnalisées et décontractées, tout en restant élégantes ?

A lire aussi sur la mode japonaise

Les tenues traditionnelles au Japon

Les tenues traditionnelles au Japon

Le kimono classique, vêtement traditionnel japonais, est une robe généralement colorée, avec ou sans motifs, et fabriquée en matériaux nobles comme le lin, la laine ou la soie.

L'uniforme au Japon, l'art de la conformité

L'uniforme au Japon, une tendance déclinante ?

Même si des établissements choisissent de ne plus imposer le port de l'uniforme, cette tenue est tellement populaire que les élèves choisissent d'en porter un quand même, dans une version personnalisée.

La mode dans la rue au Japon

Les looks de rue au Japon

Il n'est pas rare de croiser dans les rues de Tokyo des jeunes filles ou jeunes garçons en costume, semblant sortir d'un parc d'attraction ou d'un dessin animé.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !