Partager Tweet Partager Epingler

Pour certains d'ente vous, ll sera difficile de visiter le Japon sans penser à Hiroshima. Dans l'inconscient collectif, Hiroshima évoque le lieu d'explosion de la Bombe A le 6 août 1945 qui fit 220,000 victimes au total. Si la reconstruction pierre après pierre de cette cité de plus de 1,2 millions d'habitants a effacé les stigmates de la catastrophe, la ville située dans la région de Chugoku a conservé le témoignage de ce jour funeste.

A travers le Parc de la Paix qui abrite le dôme de la Bombe A et son musée éponyme, recueil de tous les témoignages. Mais Hiroshima, située sur l'Île de Honshu, a su renaître de ses cendres avec une vie touristique foisonnante, partagée entre commémorations, ode au Japon ancestral et manifestations culturelles époustouflantes.

Quels monuments visiter à Hiroshima ?

Si le dôme de la Bombe A au sein du Parc de la Paix semble un passage obligé, les férus d'histoire se rendront aussi au Musée du même nom. Il porte témoignage de ceux qui ont survécu au pire : ceux que l'on nomme Ibakusha ou victimes de la bombe atomique. A Hiroshima, le Japon traditionnel laisse entrevoir ses mystères au sein du sanctuaire d'Itsukushima, en partie édifiée sur la mer sur l'Île de Miyajima. Son paysage s'admire à l'aube ou à la nuit tombée et il est possible de passer la nuit sur l'île dans l'une des nombreuses chambres de style japonais pour vous imprégner de cette atmosphère sacrée.

Hiroshima compte également de nombreux musées d'art et d'histoire ou plus incongrus comme celui du maneki-neko ou musée du chat. Dans ce lieu insolite, vous croiserez de nombreux félins, à la faveur de votre promenade. Ne manquez pas non plus les multiples parcs et jardins et les sources thermales d'eau chaude, véritables havres de paix et de relaxation.

Gastronomie et événements culturels à Hiroshima

La gastronomie d'Hiroshima est fortement marquée par sa proximité avec la mer intérieure de Seto. Mets de prédilection très raffiné, l'huître s'y accommode à toutes les sauces mais plus particulièrement avec du miso pour constituer le kaki-no-dotenabe, plat local par excellence. Fruits de mer et sushis occupent aussi une place de choix. Anguille grillée, cuisine au poulpe ou viande de requin constituent des curiosités que vous ne dégusterez nulle part ailleurs. Alcool de riz, le saké se consomme avec délectation mais toujours avec modération.

Au rayon des événements culturels, chaque saison connaît son point d'orgue. Au printemps, de la fin mars à la mi-avril, la floraison des cerisiers est un spectacle d'une magie enchanteresse, Hiroshima organisant chaque année son festival des fleurs du 3 au 5 mai. L'été, la commémoration de la première catastrophe nucléaire de l'histoire occupe le devant de la scène, ainsi que les festival de feux d'artifice, la pyrotechnie étant un véritable art au Japon. L'automne est l'occasion d'admirer de somptueux paysages de feuilles ambrées et l'hiver la fantasmagorie des illuminations qui fleurissent dans toutes les rues.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !