Partager Tweet Partager Epingler

Les religions font partie intégrante de la culture du Japon. Les nombreux temples ou sanctuaires présents à quasiment chaque coin de rue de ses villes masquent cependant une réalité qui nous semble complexe à apréhender. Car il n'y a pas une mais plusieurs religions qui cohabitent, se divisent en différents courants et s'influencent les unes des autres.

Le shintoïsme ou la voie des dieux

Le shintô est la religion la plus ancienne du pays du soleil levant. On n'en connaît pas l’origine exacte ; c’est pour cette raison que contrairement aux autres croyances telles que le christianisme, le shintô ne possède pas de texte sacré.

Le shintoïsme est considéré comme animiste. La vénération des divinités ou des esprits (appelés Kami) qui sont présents dans la nature, sont ainsi la plaque tournante de cette religion.

Dans ce sens, on retrouve dans chaque élément de la nature un kami à vénérer et à respecter tel que l’eau, le vent, la montagne, et même les ancêtres. Certains esprits peuvent être bienveillants et protecteurs, tandis que d’autres, des mauvais esprits, sont malfaisants.

Suivant ce point de vue, la plupart des Japonais ne considère pas le shintô comme étant une religion, mais plutôt comme une continuité des cultes des ancêtres et des rites ancestraux nippons. Pour les partisans du shintô, la croyance est basée sur le respect de la nature.

Le bouddhisme

Cette forme de religion, elle a été introduite au Japon par les Coréens. Elle s’est vite largement répandue dans l’archipel. En effet, les adeptes de cette religion ont su convaincre la population, de l’efficacité du bouddhisme pour trouver la sérénité dans leur vie future. Afin d’atteindre ce but, l’homme doit accepter de vivre dans la souffrance et vivre dans la restriction. C’est uniquement dans cette voie et dans cette condition que l’on peut devenir un être éveillé empreint d’une sagesse absolue et trouver ainsi la sérénité.

Cette sérénité s’exprime à travers les arts qui découlent de la pratique du bouddhisme. Par exemple dans l’ikebana, l’art floral japonais, pour concevoir des offrandes destinées aux esprits divins. On retrouve également les jardins zen dans lesquels on se recueille afin d’entrer en étroite relation avec les dieux et la nature.

Deux religions qui cohabitent pour honorer la nature

Que ce soit pour le shintoïsme ou le bouddhisme, le principal but est le respect de la nature et des esprits. Ces religions se basent également sur la recherche de la sagesse. C’est pour cette raison qu'elles ont su cohabiter dans l’archipel. Nombreux sont ainsi les japonais qui se proclament en étant à la fois bouddhiste et shintoïste. Il n’est pas rare de retrouver dans un temple bouddhiste, un sanctuaire shintô.

De même, les mariages au Japon sont souvent célébrés suivant le rituel shintô alors que la cérémonie pour les défuns est souvent bouddhiste. En effet, traditionnellement les Japonais préfèrent les sanctuaires shintô pour des cérémonies liées aux étapes de la vie, à la réussite ou bien à la prospérité.

Le christianisme

Même si le christianisme n’est pas très répandu au Japon, on dénombre quand même certains adeptes. Si cette religion n’a pas de réelle place dans la croyance nippone, certains japonais font appel à des rites chrétiens lors de grands évènements tels que le mariage.

Sur le même thème

Manga et japanimation dans la culture du Japon

Manga et japanimation

Le manga fait partie du quotidien de la population nipponne et ne cesse de séduire de plus en plus de générations confondues.

Arts traditionnels au Japon

Arts traditionnels au Japon

Bien plus que de l’art proprement dit, démontrant le savoir-faire et la maitrise des objets, l’art traditionnel japonais reflète l’état d’esprit de celui qui le pratique.

Les 6 principaux arts martiaux dans la culture du Japon

Les arts martiaux japonais

Appelés Budo en japonais, les arts martiaux occupent une place importante dans la culture nippone, avec un grand respect des traditions.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !