Partager Tweet Partager Epingler

La Japon est un pays aux passés culturels très riches. Des arts martiaux jusqu’aux légendaires Samouraïs, ce pays regorge de multiples trésors. Parmi l’art martial qui fait partie des plus pratiqués et des plus ancestraux, le Kyûdô tient une place importante avec la pratique de l’archerie traditionnelle. Découvrons cette discipline au coeur de la culture nipponne.

L’origine du Kyûdô au Japon

Tirant ses origines des techniques utilisées par les guerriers Samouraïs du Japon médiéval, le Kyûdô est un art mélangeant les rituels traditionnels et des techniques de tirs beaucoup plus modernes et beaucoup plus profondes. Cette technique de combat datant de plusieurs siècles ne cesse d’être perpétuée jusqu’à ce jour avec l’ouverture de différentes écoles de tirs à l’arc.

Le Kyûdô permet d’améliorer les postures jusqu’à l’atteinte de la perfection, mais aussi d’harmoniser l’attitude mentale et émotionnelle pour gagner plus en sérénité. Ainsi, il n’est pas rare que les pratiquants de ce sport sont beaucoup plus calmes et moins sujets aux colères que les autres individus.

Différence avec les autres arts martiaux ?

Contrairement aux autres arts de combat, le Kyûdô n’est pas utilisé pour combattre un adversaire extérieur. En effet, la victoire n’est pas obtenue par rapport aux efforts déployés pour mettre à terre son adversaire, mais plutôt en surpassant ses efforts personnels. Cette discipline a pour objectif de développer les qualités humaines, la force de caractère, le respect des autres et la connaissance de soi.

Chacun pourra découvrir sa personnalité dans la pratique de cet art et de s’améliorer. La posture et le gestuel sont les points à respecter dans cette pratique. Le tout s’harmonise avec la respiration, permettant de mettre en avant la beauté de cet art. La précision du tir n’est autre que le résultat attribué au respect de ces points mentionnés ci-après.

Quelle est la différence avec le tir à l’arc ?

Comparés aux autres disciplines de tirs à l’arc pratiqués à travers le monde, le Kyûdô japonais se distingue sous plusieurs aspects. Tout d'abord l'arc en lui même est impressionnant par sa taille et sa forme. Il existe en différentes tailles et puissance mais il dépasse allègrement les deux mètres de haut. La poignée n'est pas placée au centre mais au tiers de la longueur. Même si on commence à voir des arcs fabriqués en carbonne, le bambou reste le matériau noble par excellence et chaque pièce est fabriquée suivant une tradition ancestrale.

Le Kyûdô ne requiert pas une grande force physique, c'est un sport ouvert à tous. Au Japon il est pratiqué aussi bien par des hommes que par des femmes, et de tout âge. La réussite de cet art n'est pas tant de mettre la flêche dans la cible que dans la gestuelle associée. On ne tire pas simplement une flêche, il y a tout une série de gestes bien définis qui servent à préparer son mental. La beauté du geste est plus importante que la flêche dans la cible. D'ailleurs, en compétition, réussir à tirer au centre de la cible ne compte que pour une petite partie de la note finale.

Des maîtres archers vont assurer la transmission de cette discipline, laissant à chacun la découverte d’une pratique accessible à tous. Ils vont accompagner chacun de leurs élèves à maîtriser les huit étapes du tir, qui mélange discipline, rituel et maîtrise de soi. Cet art permet également de développer des qualités souvent reconnues au Japon telles que la modestie, le respect et l’amabilité.

Sur le même thème

Partir au Japon pour découvrir l'Aikido

L'Aikido au Japon

Ayant marquée la culture japonais d’après guerre et la disparition des Samouraïs, cette discipline continue de faire perdurer l’essence des anciennes écoles d’arts martiaux.

L'origine du Judo et pratique au Japon

Le Judo au Japon

Respect d’autrui, sincérité, courage, fidélité sur les paroles données, modestie, amitié et contrôle de soi sont les bases du Judo.

Kendô, la voie du sabre

Le Kendô au Japon

Se pratiquant avec un long sabre en bois ou en bambou, le Kendo est un art martial inspiré de la culture des Samouraïs, d’où son appellation la Voie du Sabre.

Karate au Japon : aller dans un Dojo lors d'un voyage

Le Karaté, ses origines et son apprentissage au Japon

C’est vers les années 400 ou 500 que le karaté est apparu sur l'Archipel de Okinawa. Il fait ainsi partie des arts martiaux les plus anciens pratiqués dans le pays.

Sumo au Japon : origines et rituel de cet art martial

Combats de Sumo au Japon

Ce sport national puise son essence à une époque où les Japonais adoraient les dieux shintos, il le pratiquaient pour obtenir la faveur des dieux.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !