Marques diacritiques : dukuten et handakuten sur les hiragana et katakana

Les marques diacritiques

Partager Tweet

Vous avez peut-être noté que le tableau d'hiragana ne couvre pas tous les sons utilisés dans la langue japonaise. Et que certains kana que vous aurez pu voir sont suivis d'un rond, ou de guillemets, qui en altèrent la prononciation. Ces marques diacritiques, comme on les appelle, sont des composantes essentielles de l'écriture en japonais. ELles ne s'appliquent qu'à 4 lignes du tableau : la ligne du K, celle du S, du T et du H.

Dakuten ou han dakuten

Le premier est un petit signe ressemblant à un guillemet , qui a plusieurs dénominations : dakuten ou plus familièrement ten-ten. Le second est un petit rond que l'on appelle handakuten ou encore maru, qui signifie rond.

Ces marques vont changer la lecture de la syllabe, et plus précisément la consonne de la syllabe. Cela s'applique aussi bien sur les hiragana que sur les katakana. Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif avec les hiragana mais c'est exactement la même chose avec les katakana.

A I U E O
KA KI KU KE KO
GA GI GU GE GO
SA SHI SU SE SO
ZA JI ZU ZE ZO
TA CHI TSU TE TO
DA JI ZU DE DO
HA HI HU HE HO
BA BI BU BE BO
PA PI PU PE PO

Il y a quelques particularité de prononciation :

  • じ et ぢ se prononce DJI. Nous avons donc deux kana qui se prononcent de la même façon, mais ぢ n'est quasiment pas utilisé (sauf dans de rares exceptions)
  • ず et づ se prononcent tous les deux ZU

Vous voilà donc en possession de 25 nouvelles syllabes pour écrire des mots japonais !