Partager Tweet Partager Epingler

Pour ceux qui veulent être indépendant lors de leur voyage au Japon, la voiture est le moyen de transport qui permet de sortir des sentiers battus et se faire son propre circuit à la carte. La voiture permet une grande liberté, sans être contraint par des horaires précis. Mais surtout vous avez accès à des lieux parfois insolites que vous ne pourrez pas découvrir si vous voyagez en train.

Bien que le réseau ferroviaire du Japon soit un des plus développé au monde et qu'il quadrille l'ensemble des villes et lieux touristiques, certaines campagnes isolées ne seront accessibles qu'en voiture. Et puis à l'instar des Etats-Unis, un road trip à travers l'archipel nippon a un côté facsinant. Ceux qui ont déjà faitr plusiurs séjours sur le territoire auront peut-être envie d'un autre type de tourisme, et la voiture permet justement d'apporter une nouvelle dimension aux itinéraires.

Conduire au Japon, c'est compliqué ?

Le réseau routier de l'archipel nippon est de très bonne qualité. Mais on y conduit à gauche, et le volant est à droite, ce qui est très perturbant au début. Cela ne dérangera pas ceux qui ont déjà conduit en Angleterre mais pour les autres, un temps d'adaptation est nécessaire. La vitesse est généralement limitée à 40km/h en ville, 60km/h sur route et 100km/h sur les autoroutes. Oui, au Japon on roule tranquille !

Il existe différentes catégories de routes au Japon, comme dans la plupart des pays du monde :

  • Les Toshi Kosokudoro sont des autoroutes qui traversent les grandes villes du Japon. Elles sont souvent construites en hauteur par éconiolmie de place, mais surtout car elles sont apparues une fois que l'urbanisation avait commencée et il était difficile de démolir des maisons ou immeubles pour y faire passer l'autoroute. Elles sont payantes.
  • Les Kosoku Doro et les Jidoshado sont des autoroutes payantes qui relient les différentes villes. Elles ont identifiables avec leur panneau de couleur verte.
  • Les Highway ou Skyline sont des routes nationales qui sont comparables aux autoroutes. Payantes ou gratuites suivant les cas, elles sont indiquées avec un panneau circulaire bleu avec une voiture blanche au milieu.
  • Les Kokudo sont des routes nationales gratuites.

Les panneaux de signalisation suivent le même standard que notre modèle occidental, et ils sont généralement traduits en anglais. Une différence majeure concerne les feux tricolores qui sont placés de l'autre côté du carrefour. Il ne faut donc pas s'arrêter sous le feu (comme en France) mais bien rester de son côté de l'intersection.

Quelles formalités sont necessaires pour louer une voiture ?

Le Japon ne reconnait pas le permis internationnal. Il faudra obligatoirement faire valider votre permis de conduire auprès des autorités locales. Cela ne pourra se faire qu'une fois vous arrivée sur le territoire.

La traversée du Japon en voiture est parfois un rêve partagé par de nombreux voyageurs. Et pour cela, louer une voiture est idéal, même si cette solution est assez méconnue par les touristes. La barrière de la langue étant souvent un frein. Heureusement de nombreuses agences proposent maintenant des services en anglais et les réservations peuvent dans la majoirité des cas se faire en ligne.

Sur le même thème

Comment voyager en train au Japon

Voyager en train au Japon

Avec plus de 20.000 km de voies ferrées desservant tout le pays, le réseau ferroviaire du Japon est très bien développé et de qualité. Il est ainsi très facile de se déplacer.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !