Partager Tweet Partager Epingler

Véritable ode à la nature qui s'éveille après sa léthargie hivernale, le hanami consiste à savourer la beauté des fleurs qui s'épanouissent au Japon. C'est la fleur emblématique du Pays du Soleil Levant, la fleur de cerisier(sakura) qui est l'objet de tous les regards, et pour beaucoup est l'occasion de visiter le Japon au printemps. Un spectacle somptueux dont les théâtres naturels sont notamment les parcs et jardins nippons, pris d'assaut par une foule d'esthètes entre fin mars et mi-avril.

D'où vient la coutume du hanami ?

La tradition du hanami se perd dans les brumes de l'histoire culturelle du Japon. Elle serait née sous l'ère Nara au VIIIe siècle de notre ère. Le fleurissement des Sakura coïncidant avec le début de la période de plantation du riz, les nippons effectuaient des offrandes aux pieds des Sakuras. L'une de leurs croyances établissant l'existence des dieux au sein des arbres, ils rythmaient leurs présents en se délectant de saké.

Aujourd'hui cette coutume a gagné les zones urbaines et particulièrement les multiples parcs et jardins que compte le Japon. En cette période de rentrée, les férus de nature s'y installent sur des bâches bleues et dégustent des spécialités printanières comme le mochi, un dessert gluant, des KitKat sakura au goût cerise, le tout arrosé de bière Asahi ou de soda estampillé hanami.

Quand fleurissent les cerisiers au Japon ?

Si la pleine floraison (mankai)des sakuras au Japon intervient de fin mars à mi-avril, l'enchantement débute dès la fin du mois de janvier à Okinawa à l'extrême sud de l'archipel. Et se clôt en mai dans les régions les plus au nord de l'Île de Honshu et à Hokkaïdo. Les nippons disposent d'une météo spéciale pour suivre cette vague florale, dénommée le sakura zensen ou bulletin météo des fleurs.

Si le mankai est un événement d'envergure, le détachement des pétales revêt un caractère féérique et constitue un paysage emblématique du Japon dans l'inconscient occidental. Cette étape a pour vocable hanafubuki ou sakurafubuki, ce qui signifie tempête de neige. Enfin, vient la période du cerisier en feuilles ou hazakura qui laisse éclater une couleur verte d'une grande puissance évocatrice.

Où admirer des cerisiers en fleurs au Japon ?

Chaque parc et jardin japonais compte au moins son sakura, objet de toutes les attentions. A Tokyo, les parcs de Ueno et Shinjuku sont les plus riches en arbres. Ils en recèlent plusieurs milliers. Pour un hanami hors du commun, optez pour le chidorigafuchi, à quelques encablures du Palais impérial. En louant une barque, vous contemplerez les cerisiers en fleur au fil de l'onde.

A Kyoto, le parc de Maruyama est le lieu vedette, tandis que le sanctuaire de Hirano propose des illuminations nocturnes. Osaka, Kamakura, Yokohama, Nara Ou Hiroshima constituent également des villes plébiscitées pour se prélasser à l'ombre des sakuras en fleurs. Alliez la magnificence des cerisiers à la vue de la plus hiératique des montagnes en vous rendant au pied du Mont Fuji à Chureito Pagoda ou à Kawaguchiko, au nord d'un des cinq lacs qui entourent ce géant aux neiges éternelles.

Sur le même thème

Quand voir les cerisiers en fleur au Japon

Voir les cerisiers en fleur

La floraison des sakuras n’est pas un événement banal au Japon. L’éclosion des bourgeons de ces fleurs est impatiemment attendue par tous les Japonais etdes dizaines de milliers de touristes.

Gardons de contact

Laissez un commentaire !