Partager Tweet Partager Epingler

Avec ses codes moraux et ses différentes prises, le Judo est un art martial originaire du Japon mais aussi une véritable doctrine. Pour mieux comprendre le fondement du Judo, découvrez les origines du Judo, les techniques les plus utilisées ainsi que le symbole des ceintures dans cet art martial.

Quelle est l’origine du Judo ?

Fondé par le maître Jigoro Kano, la première école de Judo du Japon a ouvert ses portes en 1882. Cet ancien pratiquant du Jiu-Jitsu, avait découvert le sport très jeune afin d’améliorer sa santé fragile. Comme il était petit et chétif, il était devenu la risée de ses camarades jusqu’à ce qu’il commence le baseball et la gymnastique.

Il intégra une école de Jiu-Jitsu et découvrait des techniques de prises telles que l'Atemi-waza et le Katame-waza. Il gagna en force et en résistance, mais resta léger et petit, et n’arrivait pas à vaincre ses adversaires sur le tatami. Alors, il développa ses propres techniques, simplement en étudiant les techniques et les déplacements de chaque élève. Il baptisa cet art le Judo et commença a remporter des tournois en faisant face à d’autres écoles de Jiu-Jitsu célèbres.

Les techniques les plus utilisées en Judo

Le Judo a pour objectif de projeter l’adversaire au sol. Il existe plus de 3000 techniques permettant d’y arriver, comprenant des techniques de jambes, de hanches et de dos. Si l’adversaire tombe sur le dos, les deux épaules plaquées au sol, la technique s’appelle Ippon. Elle permet à chaque pratiquant de terminer le combat avant la fin du temps réglementaire, à condition d'immobiliser l’adversaire 20 secondes au sol.

Par contre, si l’adversaire tombe sur une épaule uniquement, cela s’appelle le Waza Ari, ce qui est fréquent lors des compétitions. Dans le cas où il tombe sur le flanc gauche ou droit de son corps, cette prise est appelé Yuko. En compétition, certaines techniques sont interdites ont pour conséquence une disqualification immédiate : la saisie des jambes et la projection de son adversaire sur la tête.

La signification des ceintures

Tout comme certains autres arts martiaux, les ceintures en Judo montrent l’évolution de l’élève ainsi que sa progression. C’est toujours le professeur qui délivre ces ceintures jusqu’à la couleur marron. Pour l’obtention de la fameuse ceinture noire, l’élève devra effectuer des examens officiels. Si l’élève est méritant, son professeur pourra accélérer l’obtention des grades, et vice-versa pour l’élève jugé moins performant par rapport à ses camarades.

Respect d’autrui, sincérité, courage, fidélité sur les paroles données, modestie, amitié et contrôle de soi sont les bases du Judo. Cet esprit ne cesse d’être respecté depuis la création du Judo au Japon jusqu’à ce jour, malgré les nouvelles règles qui régissent cette discipline. Alors, si vous aussi vous souhaitez vous mettre au Judo ou si vous avez une passion pour cet art, ces quelques explications vous seront certainement d’une grande utilité pour débuter.

Sur le même thème

Partir au Japon pour découvrir l'Aikido

L'Aikido au Japon

Ayant marquée la culture japonais d’après guerre et la disparition des Samouraïs, cette discipline continue de faire perdurer l’essence des anciennes écoles d’arts martiaux.

Kyûdo, la voie du tir à l'arc japonais

Kyûdo, le tir à l'arc japonais

Cet art permet de développer des qualités souvent reconnues au Japon telles que la modestie, le respect et l’amabilité.

Kendô, la voie du sabre

Le Kendô au Japon

Se pratiquant avec un long sabre en bois ou en bambou, le Kendo est un art martial inspiré de la culture des Samouraïs, d’où son appellation la Voie du Sabre.

Karate au Japon : aller dans un Dojo lors d'un voyage

Le Karaté, ses origines et son apprentissage au Japon

C’est vers les années 400 ou 500 que le karaté est apparu sur l'Archipel de Okinawa. Il fait ainsi partie des arts martiaux les plus anciens pratiqués dans le pays.

Sumo au Japon : origines et rituel de cet art martial

Combats de Sumo au Japon

Ce sport national puise son essence à une époque où les Japonais adoraient les dieux shintos, il le pratiquaient pour obtenir la faveur des dieux.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !