Partager Tweet Partager Epingler

Les maisons traditionnelles japonaises, apparues au cours de l'ère Heian (de 794 à 1185), étaient à l'origine destinées au peuple modeste, aux paysans, marchands et artisans. Au coeur de la culture traditionnelle du Japon, elles sont sonstruites en matériaux locaux et naturels comme le bois, l'argile et le bambou leur donnant un aspect très pittoresque, on peut distinguer deux types de maisons traditionnelles : les maisons de ville et les maisons rurales.

Malgré les nombreuses influences occidentales apparues au Japon suite à la seconde guerre mondiale, les maisons japonaises sont restées très traditionnelles et fidèles à leur architecture d'origine. Malheureusement, le nombre d'authentiques maisons japonaises diminue d'année en année et laisse place à des habitats plus modernes, dont certains ont toutefois gardé l'apparence de maisons traditionnelles bien qu'ils soient construits en béton.

Un intérieur soigné et épuré

La décoration des maisons traditionnelles japonaises est caractérisé par des espaces très peu meublés, des sols en tatami (matière fabriquée à partir de la plante « IGUSA »), des portes coulissantes et des vérandas en bois. Les pièces sont séparées par des cloisons amovibles recouvertes de « WASHI », un papier japonais. En règle générale, la maison est divisée en quatre parties dont un espace servant à cuire et stocker les aliments, un espace réservé aux invités et deux autres espaces dédiés à la vie familiale.

Design épuré et minimaliste pour cet intérieur de maison japonaise
Design épuré et minimaliste pour cet intérieur de maison japonaise

La chambre japonaise est cloisonnée par des portes coulissantes appelées FUSUMA, constituées d'un papier épais et opaque. Les SHOJI, trames en bois recouvertes d'un papier translucide, sont également utilisés pour diviser l'espace d'une chambre en laissant passer plus de lumière et en réduisant l'humidité grâce au caractère poreux du papier. Ils peuvent être utilisés comme des fenêtres et existent en version coulissante, permettant de regarder au travers. L'élément le plus caractéristique d'une chambre japonaise est sans conteste le plancher recouvert de tatami, une matière à la fois souple et ferme très confortable. Pour dormir, la plupart des japonais utilisent aujourd'hui des lits mais les traditionnels futons existent toujours, sortes de sacs de couchage très confortables disposés sur les tatamis puis rangés dans une armoire pendant la journée.

Au Japon, la salle de bain est un lieu commun composée d'une baignoire, généralement en bois, dans laquelle l'ensemble de la famille se baigne, après s'être préalablement lavé dans un espace réservé à cet effet. Ainsi, la même eau de bain est utilisée par toute la famille et la baignoire n'est pas vidée tant que toute la maisonnée ne s'y est pas plongée. La salle de bain OFURO dispose également d'un petit espace cloisonné utilisé pour se déshabiller. Les toilettes sont toujours situées dans une pièce à part. Les toilettes traditionnelles, au-dessus desquelles on s’accroupissait, ont aujourd'hui laissé place à des toilettes très modernes et dotées des toutes dernière technologies, notamment avec siège chauffant.

L'intérieur d'une maison japonaise

La culture du pays a fortement influencé la décoration intérieure ainsi que l’architecture des maisons japonaises. La recherche du minimalisme, de la simplicité et du zen sont des valeurs chères aux nippons.

Les maisons japonaises ont été pensées pour laisser l'air circuler, permettant d'évacuer la chaleur souvent étouffante en été. Cependant, cet agencement a pour conséquence de garder à l'intérieur la fraîcheur de l'hiver. Les bouillottes japonaises, appelées YUTANPO, les radiateurs KOTATSU, petites tables en bois chauffées par le dessous et recouvertes de couvertures, sont alors nécessaires pour se réchauffer.

De nombreuses maisons traditionnelles ont été rénovées et rendues aussi confortables que les maisons modernes. Séjourner dans une maison traditionnelle japonaise lors de votre séjour est une excellente façon de découvrir le charme ancestral du Japon et de vous plonger pleinement dans la culture locale.

Maison japonaise : un minimalisme à l'état brut

La construction japonaise se caractérise par son côté minimaliste. Cela semble être un véritable art de vivre qui s’est imprégné de la culture nipponne.

Un lieu de vie tourné vers l'extérieur

Les maisons de ville disposent souvent d'un jardin ou d'une cour intérieure ainsi que d'un deuxième étage. L'entrée dans la maison se fait par une grande porte en bois qui donne sur un hall d'entrée, le GENKAN, où l'on enlève ses chaussures pour les placer sur une étagère en bois prévue à cet effet et appelée GETABAKO. Le sol de la maison est légèrement surélevée par rapport à celui du genkan pour protéger la maison de l'humidité et d'éventuelles inondations.

La maison traditionnelle japonaise est résolument ouverte sur l'extérieur, et le passage entre l'intérieur et le jardin se fait de façon progressive. Ainsi le tour de la maison est généralement entouré de couloirs en bois que l'on appelle ENGAWA. A l'origine, ils facilitaient la circulation entre les différents bâtiments tout en étant protégé de la pluie ou du vent.

Ce couloir engawa fait le tour de la maison et fait le lien avec le jardin
Ce couloir engawa fait le tour de la maison et fait le lien avec le jardin

Lorsque les éléments naturels se déchainent, les couloirs ENGAWA peuvent être complètement fermés à l'aide de panneaux en bois AMADO. Ces mini terrasses participaient ainsi à l'isolation des maison, les protégeant à la fois des intempéries et du soleil en été, mais jouaient aussi un rôle de protection contre les agresseurs lorsqu'elles étaient refermées. Depuis le jardin ces couloirs semblent appartenir à la maison et depuis la maison, au jardin.

La nature est toujours présente au sein des maisons japonaises, mais les jardins ont plus qu'une notion décorative. Fortement inspirés de par le bouddhisme et l'esprit zen, ils invitent à la contemplation et à la méditation. Véritables joyaux, ils véhiculent à la fois le rang social du propriétaire du bien que sa personnalité.

Le jardin des maisons japonaises

Un élément de la maison japonaise est le jardin. Il en existe différents types, mais la plupart contiennent les mêmes éléments de base et sont basés sur des principes bouddhiste zen, la tranquillité et invitent à la contemplation.

Les autres aspects de la culture traditionnelle du Japon

Ikebana : l'art de l'arrangement floral

L’art de l’arrangement floral japonais a été largement influencé par l’art floral chinois. Dans le passé, les œuvres créés servaient d’offrandes dans les temples bouddhistes. Il sert également de décoration dans les maisons japonaises.

La cérémonie du thé ou Cha No Yu

La cérémonie du thé se déroulait ainsi autrefois dans des « maisons de thé » ou Chaya se trouvant aux alentours des temples bouddhistes. De nos jours, la cérémonie du thé n’est plus réservée aux moines, elle s’est popularisée et s’invite dans les foyers japonais.

Les estampes japonaises ou ukiyo-e

L’art de l’estampe au Japon est issu de la technique de gravure sur bois, qui tend à reproduire sous plusieurs exemplaires l’œuvre d’un artiste.

Les jardins japonais

La conception d’un jardin japonais entre en étroite relation avec la religion ; elles en sont la pierres angulaire qui ont façonné au fil des siècles la mise en place de ces œuvres d’art.

Les geisha au Japon

Ambassadrices de l'art et du raffinement japonais, les geisha sont des femmes et artistes talentueuses dont le métier est de divertir et d'animer avec élégance et grâce.

Gardons le contact