Visiter la ville de Nikko et ses temples

Visiter Nikko

Partager Tweet

Nikko est l’une des villes les plus visitées au nord de Tokyo, dans la région du kanto. Si vous souhaitez découvrir une tout autre facette du Japon, cette ville est faite pour vous.

Le Nikko Edomura

Tout près des somptueux temples de Nikkô et des sources naturelles d’eau chaude se situe un parc à thème qui propose aux visiteurs une immersion totale dans le Japon à l’ère d’Edo. Les fans d’histoires et de culture populaire japonaise le savent que trop bien, Edo fut l’ère des samouraïs, des geishas, des seigneurs et des serfs. Si vous avez toujours voulu découvrir cette époque, une visite de ce parc vous est vivement recommandée.

Le Nikko Edomura se veut avant tout éducatif. Une fois à l’intérieur du parc, vous allez voir comment fut organisée la société de l’époque. Des répliques très réalistes des demeures des guerriers, des marchands, des artisans et des paysans sont exposées pour le plus grand plaisir des visiteurs. Par ailleurs, vous pouvez également y acheter des produits d’artisanats ainsi que des reproductions d’armes à des prix vraiment abordables.

Le Nikkô Toshogu

Le Nikkô Toshogu n’est autre que le mausolée de l’esprit divinisé du patriarche du Shogunat d’Edo, Tokugawa Ieyasu. En effet, le corps du Shogun ne se trouve pas à l’intérieur de ce monument. Ce sanctuaire qui fut reconstruit de manière monumentale par le troisième Shogun lemitsu est également un énorme musée à ciel ouvert.

Il contient un nombre important d’œuvres majeures de l’art japonais. On y trouve d’impressionnantes sculptures en bois, dont les plus populaires sont le nemurineko ou chat dormant et les trois singes du légendaire sculpteur Hadâri Jingorô. La pagode de Leyasu qui est l’une des œuvres majeures de ce site ne peut être accessible que par les plus téméraires. Pour accéder au mausolée, il faut emprunter un long couloir de pierre et plusieurs centaines de marches. Notons que ce cénotaphe fut l’un des tout premiers sites à être classé patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Le Tobu World Square

Le Tobu World Square a spécialement été érigé pour les passionnés de tourisme. Vous l’aurez sûrement deviné, ce parce rassemble les répliques d’une centaine de merveilles de l’humanité et dont les 45 sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Miniaturisées à l’échelle 1/25e, certaines répliques ne sont pas si petites qu’ils n’en donnent l’air. À titre d’exemple, la reproduction de la SkyTree de Tokyo mesure encore dans les 26 mètres. Inauguré en 1993, ce parc a demandé 5 ans de travail et a coûté 14 millions de yens, ce qui est une bagatelle pour un musée de ce type.