Partager Tweet Partager Epingler

Préparez-vous à rencontrer au cours de votre voyage au Japon un peuple vraiment pas comme les autres. Mis à part la barrière de la langue, vous pourriez avoir parfois des difficultés à communiquer avec vos hôtes japonais qui, s'ils sont extrêmement polis, ont une façon de s'exprimer bien différente des occidentaux.

Le peuple japonais est un peuple très timide, réservé et qui peut même paraître hautain à qui ne chercherait pas à creuser un peu plus profondément. En réalité, les japonais sont très calmes et ne s'expriment pas beaucoup. L'expression des émotions en public semble même quasiment proscrit. Leur art de vivre très raffiné combiné à cette expression issue du bouddhisme zen que les japonais aiment souvent rappeler « Si la parole est d'argent, le silence est d'or », donnent à ce peuple tout son charme et son authenticité.

Les japonais font preuve d'une politesse qui peut parfois sembler outrancière, d'un sens de l’organisation exacerbé, d'une discipline et d'une rigueur dans presque tous les aspects de leur vie quotidienne, ce qui surprend bien souvent les visiteurs qui mettent pour la première fois le pied en terre nippone. Les saluts et remerciements se font sous forme de révérence, y compris dans les espaces publics, l'attente au feu rouge se fait dans le plus grand des calmes, même sans aucune voiture en vue. Et gare aux touristes impatients qui se risqueraient à traverser sans avoir attendu le feu vert : les policiers sont là pour leur remonter les bretelles.

Preuve de ce raffinement et de cette discipline très stricts, l'hygiène et la propreté au Japon atteignent également un niveau d'exigence difficilement égalable. En témoignent certaines habitudes comme le retrait systématique des chaussures à l'entrée des maisons ou encore la grande propreté des toilettes publiques équipées de systèmes auto nettoyants ultra performants.

La modestie et le minimalisme font également partie de ce qui caractérise le peuple japonais. Si vous avez l'occasion de passer une nuit ou une journée chez l'habitant lors de votre séjour, vous constaterez que l'intérieur des maisons est très sobre et donne une réelle impression d'humilité. Le mobilier se fait rare et les quelques meubles installés sont de petite taille. Les japonais vivent très près du sol, s'assoient et prennent le repas par terre. Cette modestie est également flagrante dans la façon dont les japonais façonnent leur extérieurs : les jardins sont organisés de manière à la fois très simple et mais aussi extrêmement raffinée.

L'une des plus sombres facettes qu'implique l'exigence et la discipline à toute épreuve de la société japonaise est que le stress, la fatigue et la solitude sont ressentis par de plus en plus de japonais, en particulier chez les jeunes. Contraintes par des règles sociales et professionnelles trop strictes, ces personnes se retrouvent piégées et mis à l'écart de la société. Les valeurs collectives érigées en règles souveraines laissent en effet peu de place aux individus, qui, s'ils ne rentrent pas dans le moule, sont mis de côté et se retrouvent perdus. Le phénomène grandissant des « hikikomori », ces adolescents et jeunes trentenaires vivant complètement en marge de la société, peut s'expliquer par cette exigence toujours plus poussée de la réussite professionnel, du « réussir ou mourir », de cette compétitivité impitoyable et de l'élitisme qui règnent dans le monde professionnel japonais.

Sur le même thème

La place du travail au Japon

La place du travail au Japon

Longtemps associée à l'idée du Japon fort et conquérant, cette glorieuse image du travailleur japonais a fini par s'effondrer pour laisser place à une difficile réalité.

Les femmes dans la société japonaise

Les femmes dans la société japonaise

A mi-chemin entre valeurs ancestrales et modernité, le Japon voue un culte au travail mais peine encore à gommer les déséquilibres entre hommes et femmes.

Gardons de contact

Laissez un commentaire !