Partager Tweet Partager Epingler

La floraison des sakuras ou cerisiers en fleurs n’est pas un événement banal au Japon, et c'est une des raisons de visiter le Japon au printemps. Chaque année, l’éclosion des bourgeons de ces fleurs est impatiemment attendue par tous les Japonais et aussi par des dizaines de milliers de touristes. Comme les sakuras sont des fleurs très fugaces, l’agence météorologique japonaise prend soin d’estimer avec précision leurs périodes d’effloraison et ainsi permettre à tous de planifier leurs visites en terre nippone.

La floraison des sakuras, un levier touristique au Japon

La floraison des sakuras attire des milliers de visiteurs étrangers chaque année au Japon. Puisque cet événement tant attendu ne dure qu’une à deux semaines, une planification méticuleuse du voyage est de rigueur, ce qui s’avère être fort difficile, puisque la floraison est totalement dépendante de la météo. La sècheresse, l’humidité, le froid, la chaleur ou le vent peuvent accélérer, ralentir ou écourter la durée de la floraison.

Les cerisiers en fleurs fleurissent en fonction des régions du Japon où ils se trouvent et des conditions météorologiques des semaines précédentes. Dans beaucoup de régions touristiques, la floraison se passe entre fin mars et début/mi-avril. La floraison commence dès fin janvier sur l’île d’Okinawa en raison de son climat tropical, et se poursuit jusqu’à fin avril ou fin mai dans le nord de Honshu et sur Hokkaido, qui à eux deux bénéficient d’un climat plus frais.

Où profiter pleinement de la floraison des cerisiers en fleurs ?

Le sakura est pour les Japonais un symbole de beauté éphémère et aussi une philosophie de la vie. Les plus grandes villes du pays possèdent toutes leurs allées sous les cerisiers. Si votre destination est Tokyo, vous pouvez profiter de ces courts moments magiques auprès des parcs de Shinjuku, d’Asukayama ou d’Ueno. Vous pouvez également vous rendre sur les bords de la rivière Sumida près d’Asakusa ou des berges de Meguro. Pour apprécier de nombreuses variétés de cerisiers, vous avez le jardin botanique de Koishikawa. Et si vous désirez vous offrir un moment romantique avec votre compagne, le Chidorigafuchi vous offre l’opportunité de naviguer à bord de barques sur les douves tout en admirant les cerisiers.

Les ruines du château Nago sont le site le plus populaire sur l’île d’Okinawa. L’endroit compte dans les environs de 20 000 arbres qui se distinguent par leurs fleurs d’un rose très vif.

À Yokohama, vous pouvez vous rendre au parc de kaminoyama tout près de Minato Miral ou au Sankeien.

Qu’importe la ville dans laquelle vous allez atterrir, à la bonne période, vous ne manquerez pas le magnifique spectacle offert par les sakuras.

Les origines du Hanami

Le Hanami ou la fête du cerisier a été instauré dans le Japon féodal à partir du 8e siècle. À l’origine, le Hanami correspondait à la période de repiquage du riz. Pour que les récoltes soient bonnes, les paysans avaient pour habitude de déposer des offrandes, de boire du saké et de prier aux pieds de l’arbre à cerisiers. Près d’un siècle plus tard, la cour impériale de Kyôto a repris cette tradition en ajoutant à la boisson de la bonne mangeaille. Cette fête paysanne est devenue une tradition nationale à partir du 17e siècle.

Sur le même thème

La tradition du Hanami : admirer les cerisiers en fleur

La tradition du Hanami

Véritable ode à la nature qui s'éveille après sa léthargie hivernale, le hanami consiste à savourer la beauté des fleurs qui s'épanouissent au Japon.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !