Partager Tweet Partager Epingler

Ce qui fait toute la différence entre les jardins japonais et les jardins occidentaux est le fait que les prmeiers sont conçus pour refléter l’harmonie et la simplicité. Les éléments décoratifs tape-à-l’œil et clinquants sont ainsi totalement à bannir. Dans la mesure où tous ces éléments expriment la beauté de la nature, une décoration au naturel est ainsi tout à fait de mise. Le concept de communion avec la nature remporte alors sur le côté esthétique, bien que la disposition de toutes les décorations soit méticuleusement choisie afin de ravir les yeux de celui qui le contemple.

Privilégier la simplicité et l'harmonie

Etant donné que le jardin japonais est le symbole même de la simplicité et de la sérénité, les plantes qui agrémentent ces lieux doivent impérativement refléter ces valeurs. De ce fait, toutes les plantes ne sont pas admises dans la réalisation de ces espaces zen. Les jardins secs ne comportent même quasiment aucune plante, ce qui n'enlève rien à la beauté de l'endroit.

Les grands jardins seront ainsi plus à même d'intégrer des plantes et des arbres. Le piège dans lequel tombent quasiment tous ceux qui essayent de concevoir un jardin japonais est de vouloir trop en mettre. Dites vous simplement que chaque élément a un rôle bien précis, sa place a été soigneusement choisie.

Les plantes à privilégier

Plusieurs plantes peuvent entrer dans la réalisation d’un jardin japonais, mais certaines sont à privilégier par rapport à d’autres. Cela est surtout dû à la connotation et à la signification de certaines plantes qui collent parfaitement aux idéaux que veulent refléter les jardins japonais.

Les arbres fruitiers japonais sont totalement à privilégier dans un jardin japonais. Le Sakura ou cerisiers du Japon sont les plus prisés. Le Sakura fleuri uniquement en printemps, donnant un magnifique spectacle de couleur rose tendre durant la floraison. Dans la culture nippone, le Sakura évoque la beauté éphémère de la nature. Il exprime parfaitement l’idée qu’il faut savoir apprécier la beauté d’une chose dans la mesure où rien n’est éternel. A part le cerisier, il y a également l’abricotier qui représente le paradis sur Terre.

Concernant toujours les arbres, il n’est pas aussi rare de retrouver des bonsai. Ce sont des arbres miniatures, taillés soigneusement dans un pot et qui s'intègrent parfaitement l’harmonie du jardin. Il faut noter que certains jardins japonais ont pour principal but de représenter en miniature la beauté de la nature dans un espace étroit. De ce fait, le bonsai exprime parfaitement le but recherché.

Les arbres tels que les érables japonais, le chêne, le pin à cinq feuilles signe de longévité, ou encore le houx, peuvent également être inclus dans ces jardins. La couleur changeante du feuillage au fil des saisons est en argument de choix. C'est ainsi que les érables momiji sont souvent choisis car leur feuillage au printemps et à l'automne est tout simplement magnifique.

Parmi ces végétaux, on peut aussi retrouver des plantes couvre-sol telles que les mousses. Elles sont surtout utilisées pour tapisser les bordures des étangs.

Des bambous minutieusement taillés peuvent aussi être utilisés. Ils servent de haie permettant de camoufler les murs et de créer un écran de verdure ou de couleurs selon la variété de bambou utilisée.

L’utilisation des fleurs quant à elle, est très rare. Néanmoins, on peut y ajouter des iris ou encore des arbustes à fleurs tels que le camélia. En somme, réaliser un jardin japonais nécessite des connaissances assez précises sur le concept même de ces œuvres d’art. Cependant, il est tout à fait possible de reproduire un jardin japonais chez soi et de le décliner selon notre goût, mais tout en gardant à l’esprit les valeurs qu’il doit représenter.

Sur le même thème

Les plus beaux jardins japonais : nos coups de coeur

Les plus beaux jardins au Japon

Les jardins sont incontestablement l’un des emblèmes les plus fascinants du Japon. Ils font le renom de l’archipel de telle sorte que bon nombre d’entre eux sont classés comme patrimoines mondiaux.

Lanternes japonaises ou Toro et leur utilisation dans les jardins japonais

Les lanternes dans les jardins japonais

A son origine, la lanterne japonaise était un objet d’art de culte. Elle avait pour but d’illuminer les allées dans les jardins japonais mais servait également d’offrande à Bouddha.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !