Partager Tweet Partager Epingler

Les jardins japonais sont incontestablement l’un des emblèmes les plus fascinants du pays du soleil levant. Ils font le renom de l’archipel de telle sorte que bon nombre d’entre eux sont classés comme patrimoines mondiaux et se voient décerner des prix prestigieux. Ces différentes reconnaissances et récompenses ne sont pas le fruit du hasard. En effet, ces jardins ont été méticuleusement construis suivant le respect de l’art et de la nature. Ils reflètent le savoir-faire et la culture de tout un peuple.

Les espaces verdoyants se comptent par milliers au Japon. Il semble ainsi difficile de les citer un à un et surtout de les classer. Ces jardins ont chacun leurs atouts et leurs touches personnelles qui font de ces lieux des œuvres d’art d’exception. Toutefois, nous pouvons tout de même citer des jardins qui sont classés parmi les plus beaux du pays. Il en existe même trois qui se détachent un peu du lot. Il faut savoir que ce classement se réfère surtout à la valeur historique et à l’ancienneté du jardin.

Kenroku-en

Le jardin Kenroku-en se trouvant à proximité du Château de Kanazawa, est surtout réputé pour son grand étendu verdoyant. Il ne fait pas moins de 11 hectares et dispose de plusieurs points de vue sur lesquels les visiteurs peuvent se reposer et contempler l’immensité du lieu.

Ce jardin comporte tous les attributs qu’un jardin japonais digne de ce nom doit avoir. On retrouve ainsi les éléments décoratifs typiques au jardin japonais tels que l’eau. Le jardin dispose en effet d’un grand étang qui est le Kasumigaike. La lanterne en pierre à pieds courbés se trouvant sur le bord de cet étang est l’un des symboles de ce jardin.

Le jardin comporte également de nombreux arbres fruitiers de saison dont la période de floraison comme le hanami offre un magnifique spectacle de couleur tout au long de l’année.

Kōraku-en

Ce jardin adopte le style chisan kaiyu c’est-à-dire que le paysage se présente sous différentes scènes bien organisées. Il dispose également de toutes les particularités d’un jardin japonais. Il comporte ainsi des étangs, des ponts, ainsi que de grands étendus d’espaces verts comme des champs de riz ou de thé. On y trouve même une ferme où l’on élève des grues du Japon. La particularité de jardin repose surtout sur le fait qu’il dispose d’une vue dégagée. Autrement dit, d’un endroit à un autre de ce lieu magnifique, on peut toujours avoir une vue d’ensemble du jardin.

Kairaku-en

Ce jardin se situe au nord de Tokyo, dans la ville de Mito. Il est surtout célèbre grâce à ses nombreux arbres fruitiers, surtout ces pruniers. La floraison de ces arbres fruitiers offre un spectacle magnifique aux visiteurs tout au long de l’année. Ce jardin comporte également de nombreuses portes d’entrée, mais afin d’apprécier l’esprit du yin et du yang qui a suscité la création de ce grand parc, le mieux est d’entrée par l’entrée principale. Au fur et à mesure que vous avancerez, vous vous enfoncerez dans un paysage assombri par les forêts et qui par la suite, se dégage pour atteindre le lac Senba.

Sur le même thème

Quelles plantes dans un jardin japonais

Quelles plantes trouve-t-on dans un jardin japonais

Le jardin japonais est le symbole même de la simplicité et de la sérénité, les plantes qui agrémentent ces lieux doivent impérativement refléter ces valeurs.

Lanternes japonaises ou Toro et leur utilisation dans les jardins japonais

Les lanternes dans les jardins japonais

A son origine, la lanterne japonaise était un objet d’art de culte. Elle avait pour but d’illuminer les allées dans les jardins japonais mais servait également d’offrande à Bouddha.

Gardons de contact

Laissez un commentaire !