Partager Tweet Partager Epingler

Avant de prier dans un temple ou un sanctuaire, il est nécessaire de se purifier le corps et l’esprit. A l’origine ce rituel se faisait dans une rivière, ou source ou en bord de mer. De nos jours ce sont plutôt des bassins en pierre, et vous ne pourrez pas les manquer car il y a toujours une foule de personnes amassée autour. Comme toujours au Japon, les choses sont très codifiées, alors voici pourquoi et comment se purifier.

Pourquoi se purifier ?

Afin de se présenter devant le kami ou la divinité en étant lavé de toute souillure que l’on porte sur soi, les fidèles doivent se purifier avant d’aller prier. Ce rituel symbolique est effectué dans le Temizu-ya, une fontaine alimentée en permanence avec de l’eau courante, mise à disposition à l’entrée de l’enceinte sacrée.

On purifie ses mains et la bouche, car ce sont ces deux parties de notre corps que l’on va utiliser lors d’une prière : on frappe dans les mains pour invoquer la divinité, et une prie en utilisant la bouche.

on se presse devant le Temizu-ya pour se laver de ses péchés
on se presse devant le Temizu-ya pour se laver de ses péchés

Comment utiliser un hishaku ?

Le hishaku 柄杓 est cette sorte de « louche » avec un long manche, en bambou ou en métal, qui est toujours présente à côté de la fontaine. Dans les temples ou sanctuaires les plus grands il peut y en avoir des dizaines alignées.

  • Prenez le hishaku dans votre main droite, remplissez le d’eau et arrosez votre main gauche afin de la purifier ;
  • Puis tenez-le dans la main gauche et rincez la main droite de la même manière ;
  • Reprenez la louche dans la main droite, versez un peu d’eau dans la paume de votre main gauche et prenez une gorgée d’eau afin de purifier votre bouche. Recrachez en dehors du bassin, un espace est aménagé pour cela au pied de celui-ci. Ne pas avaler l’eau et surtout ne jamais boire directement au hishaku !
  • Rincez à nouveau votre main gauche, car elle a été en contact avec votre bouche ;
  • Après cela, mettez le hishaku à la verticale afin que le restant d’eau s’écoule sur le manche, et ainsi le rincer. Remettez le enfin à sa place.
Louche pour la purification, en métal
Louche pour la purification, en métal
Hishaku bien rangés
Hishaku bien rangés
Rincez vous les mains et la bouche pour vous purifier
Rincez vous les mains et la bouche pour vous purifier

Une fois purifié, vous pouvez accéder aux différents bâtiments du temple ou du sanctuaire, et prier.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Sur le même thème

Ema : les plaquettes de vœux japonaises

Les ema sont de petites plaques de bois que l’on achète pour écrire un vœux ou une prière. On l’accroche ensuite sur un présentoir dans l’enceinte du temple ou du sanctuaire.

L’Omikuji ou le tirage de la bonne fortune

Les omikuji sont des petits papiers qui prédisent l’avenir. On en tire un sort pour déterminer va décider de la chance ou malchance de cette nouvelle année.

Omamori, le porte-bonheur japonais

Un Omamori est une petite amulette que l’on peut acheter après une prière dans un temple bouddhiste ou sanctuaire shinto. Il s’agit d’un petit sachet en tissus qui contient une prière ou une inscription sacrée.

Comment bien se comporter dans un temple ou un sanctuaire

N’oubliez pas, lors de votre voyage, que les temples et sanctuaires sont des lieux de culte, et qu’il convient de respecter toute forme de religion.

Gardons le contact