Partager Tweet Partager Epingler

Devenir geisha était le rêve de nombreuses jeunes filles japonaises mais ce métier n'est pas accessible facilement. Mais cela nécessite de longues années d'apprentissage, de discipline et une formation quasi militaire. Autrefois intégrées dans les okiya (maison des geisha) dès l'âge de 6 ans (très souvent contre leur volonté), les jeunes apprenties entament aujourd'hui leur formation à partir de 15 ans, de leur plein gré et après avoir terminé leurs études scolaires obligatoires.

De nos jours, la formation d'une geisha dure environ 5 ans. Au sein des okiya, l'okasan (la « mère ») prend sous son aile les apprenties geisha (maiko) et se charge de les former aux arts et à la discipline. Au début de leur formation, les maiko assistent les geisha dans leurs tâches quotidiennes et sont soumises à un travail intensif et à des règles strictes. Commence ensuite leur formation aux arts traditionnels, à travers de nombreux cours et heures d’entraînement. Les maiko apprennent ainsi à maîtrises les danses traditionnelles japonaises, le chant, la poésie, la littérature, la composition florale, la maîtrise d'instruments de musique traditionnels mais aussi le maintien, l'art de l'habillement, du maquillage et les manières de se tenir, de marcher et de s’asseoir avec grâce et raffinement. Au fil du temps et au fur et à mesure de leur formation, beaucoup de maiko viennent à se spécialiser dans un art en particulier.

Une fois ces disciplines maîtrisées, la jeune maiko complète ensuite sa formation en accompagnant une geisha confirmée lors de ses rendez-vous. Une relation très proche et fraternelle s'instaure entre la geisha confirmée et la novice. Les geisha et les maiko se considèrent en effet comme des sœurs et la geisha joue un rôle prépondérant dans la formation et l'accompagnement de la plus jeune. La geisha plus âgée a pour mission de transmettre son savoir à la plus jeune et de l'introduire peu à peu à cet univers particulier et dans le cercle fermé des geisha. La jeune maiko doit alors faire preuve de détermination et d'audace pour réussir à se faire un nom et à se constituer une clientèle.

Une fois prête, généralement au bout de 5 ans de formation, l'apprentie est consacrée au métier de geisha, notamment par la cérémonie du changement de col : abandonnant son col rouge au profit du col blanc des geisha confirmées, la jeune femme accède officiellement au métier de geisha.

Les frais de formation durant les 5 ans d'apprentissage sont en général intégralement pris en charge par l'okiya. Les geisha une fois formée se doivent alors de rembourser ces frais (très élevés) en travaillant pour leur maison. Les revenus gagnés ne leur reviennent donc pas avant plusieurs années. Une fois la dette acquittée, les geisha peuvent continuer à travailler pour l'okiya et à y vivre, ou bien choisir de prendre leur indépendance en s'établissant à leur compte. Toutefois, ce second choix implique de prendre en charge les coûts (souvent exorbitants) des vêtements, du maquillage et de la coiffure. C'est pourquoi certaines geisha se lient à des hommes fortunés. Appelés danna, ces hommes sponsorisent « leur » geisha et prennent en charge leurs dépenses en échange d'une relation privilégiée.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Pour en savoir plus sur les geisha

Histoire des geisha

Les premières femmes artistes ayant pour fonction que de divertir et d'accompagner les élites sont apparues au 7ème siècle au Japon. Appelées les saburuko, elles avaient pour tâche de faire la conversation, de danser mais aussi de vendre des faveurs sexuelles.

Où voir des geisha

Il est possible de voir des geisha et des maiko dans les villes de Tokyo et de Kyoto, là où s'établissent les quartiers où elles vivent et où elles sont formées. On les appelle des hanamachi, ou ville de fleurs.

Quelle est la vie d'une geisha

Dame de compagnie pour les élites, la geisha a pour rôle d'animer les soirées et les ozashiki (banquets) organisés par les riches hommes d'affaires.

La tenue très caractéristique d'une geisha

Leur tenue des vestimentaire est très spécifique, raffinée et parsemée de détails indiquant subtilement l'âge et le niveau d'apprentissage, que seul un œil averti saura décoder.

Geisha et prostitution, mythe ou réalité ?

Le métier de geisha est souvent assimilé à tort à la prostitution, en particulier dans notre vision occidentale. Dames de compagnie pour clients fortunés, les geisha ne vendent pas pour autant de faveurs sexuelles.

Gardons le contact