Partager Tweet Partager Epingler

Dans le quartier de Higashiyama les plus beaux endroits ne sont pas forcément les plus connus. Le Sanjusangen-do est pourtant l'un des plus beaux temples de Kyoto. De son nom d'origine Rengeo-in, il a été fondé en 1164 et reconstruit un siècle plus tard après sa destruction par un incendie. C'est un joyau du Japon, célèbre pour ses 1001 statues de Kannon, la déesse de la compassion.

Le nom du temple signifie littéralement "trente trois intervalles", en lien avec le nombre de travées entre les colonnes soutenant le temple. C'était la méthode traditionnelle permet de mesurer la longueur des structures au Japon. Il faut dire qu'avec ses 120 mètres de long, il s'agit de la plus longue constructions en bois du monde.

Dans l'enceinte du temple, plusieurs bâtiments et de nombreux pins
Dans l'enceinte du temple, plusieurs bâtiments et de nombreux pins
L'architecture est toujours très caractéristique des temples japonais
L'architecture est toujours très caractéristique des temples japonais
L'entrée pour voir les mille statues
L'entrée pour voir les mille statues

A l'entrée du bâtiment, vous serez invités à retirer vos chaussures, vous passerez un petit couloir et verrez devant vous s'offrir une scène unique. Au centre trône une statue de la déesse Kannon avec de part et d'autre 500 statues de la déesse, parfaitement alignées, disposées sur 10 rangées. Il y a aussi 30 autres statues : 28 représentant les serviteurs saints de Kannon, et 2 gardiens des temples bouddhistes (Raijin le Dieu du Tonnerre et Fujin le Dieu du vent). Toutes les statues ont été sculptées au XIIIe siècle, en bois de cyprès, et recouvertes d'or. L'ensemble constitue une scène à couper le souffle.

Il est malheureusement interdit de prendre des photos à l'intérieur, mais des documentations (disponibles aussi en anglais) sont à votre disposition. J'avoue, j'ai quand même profité d'être quasiment seul à ce moment pour prendre 2 photos à l'entrée (je sais, c'est mal, mais au moins je vous en fais profiter). On entend beaucoup parler de la série de statues, mais le couloir à l'entrée vous projette dans un autre monde. Il fait sombre, accentué par le bois d'un marron profond. L'ambiance y est feutrée, on longe ce couloir et les statues se trouvent de l'autre côté du mur. On fait donc une boucle et ce couloir est un endroit qui nous prépare psychologiquement à ce que nous allons voir.

Le couloir très feutré et sombre qui mène aux statues
Le couloir très feutré et sombre qui mène aux statues
Le spectacle éblouissant des 1000 statues de la déesse Kannon
Le spectacle éblouissant des 1000 statues de la déesse Kannon

Les extérieurs méritent aussi que l'on prenne le temps de les visiter. Passez l'immense cours pour aller jusqu'au jardin, ou plutôt jusqu'aux jardins car il y a vraiment différentes ambiances avec un bel étang, des pins, des cerisiers. Plusieurs bâtiments peints en rouge contrastent avec la verdure. Je ne doute pas que, comme moi, vous y trouverez la sérénité.

Le jardin est tout aussi remarquable, organisé autour d'un étang
Le jardin est tout aussi remarquable, organisé autour d'un étang
Une longue coursive peinte en rouge
Une longue coursive peinte en rouge
Dans un coin du jardin, la grosse choche
Dans un coin du jardin, la grosse choche
Avant la prière, purification avec un hishaku
Avant la prière, purification avec un hishaku
Un autre bâtiment du temple est consacré à la prière, loin des touristes
Un autre bâtiment du temple est consacré à la prière, loin des touristes

Si vous passez à Kyoto pendant votre voyage au Japon, je vous conseille absolument d'inclure ce temple de Kannon dans votre itinéraire.

Le jardin accueille aussi chaque année en janvier, le festival de Toh-Shiya. Des jeunes hommes et femmes qui auront 20 ans dans l'année s'affrontent au tire à l'arc. Chaque participant doit tirer une flèche depuis la partie nord du bâtiment au centre d'une cible placée à 60 mètres dans la partie sud. Ce rassemblement riche en couleurs car les jeunes femmes portent toutes des hakama et kimonos de couleur vive.

Cette cérémonie date de l’époque d’Edo ; les samouraïs se défiaient en tirant vers une cible éloignée de 120 mètres, à l’autre bout du temple. Aujourd’hui, la distance est réduite de moitié mais ce sont près de 2000 archers y participent chaque année.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre
    Bus : station Sanjusangendo-mae sur les lignes 101, 206 ou 208
    A pied : 20 minutes depuis la gare de Kyoto
  • Adresse
    Sanjûsangendômawarichô, Higashiyama-ku, Kyoto
  • Horaires
    Ouvert tous les jours de 8h à 17h du 1er avril au 15 novembre
    Ouvert tous les jours de 9h à 16h du 16 novembre au 31 mars
    Dernière entrée 30mn avant la fermeture
  • Prix
    Entrée 600¥
  • Site officiel
    http://sanjusangendo.jp (en japonais)

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

A voir depuis Sanjusangen-do

Ginkaku-ji : le pavillon d'argent

~ 5.0 km

Le pavillon d'argent est un sanctuaire zen situé au pied des montagnes à l'est de Kyoto, avec un magnifique jardin sec.

Méditer sur le chemin de la philosophie

~ 4.8 km

Le chemin de la Philosophie est une promenade très connue à Kyoto. Autrefois emprunté par les lettrés et les moines afin de favoriser la méditation, c'est de nos jours c'est un haut lieu touristique de la ville.

Le temple Nanzen-ji

~ 3.4 km

L'emplacement de Nanzen-ji, au pied des collines Higashiyama qui dominent Kyoto, fait aussi partie du charme d'un des plus grands temples l’école du bouddhisme zen

Sanctuaire Heian-jingu et son impressionnant jardin

~ 3.4 km

Hautement symbolique, le Heian-jingu renferme autant de merveilles historiques que d’atouts visuels agrémentés par la beauté de ses jardins, avec notamment ses seuls pleureurs.

Parc de Maruyama

~ 2.0 km

Ce grand parc est l'endroit idéal pour faire une pause entre des visites de temples. Au printemps il est très prisé pour célébrer Hanami.

Kodai-ji : un temple pour une preuve d’amour

~ 1.7 km

Magnifique temple zen entouré de vastes jardins, avec quelques magnifiques maisons de thé et une forêt de bambous.

Les ruelles pentues de Sannenzaka et Ninenzaka

~ 1.3 km

Ces deux ruelles pavées vous plongent dans le passé de Kyoto. Elles sont bordées de maisons traditionnelles qui habritent des restaurants, des ryokans et des souvenirs.

Kiyomizu-Dera, le grand temple de l'eau pur

~ 1.5 km

La visite de ce gigantesque temple est une belle balade qui vous mène à une plateforme placée 13 mètres au dessus du sol pour une vue magnifique sur Kyoto.

Gardons le contact