Partager Tweet Partager Epingler

Kiyomizu-Dera qui signifie littéralement "le temple des eaux pures" est l'un des sanctuaires les plus célèbres du Japon, situé dans le quartier de Higashiyama. Fondé en 780 sur le site de la cascade d'Otowa dans les collines boisées de Kyoto, l’endroit était à l'origine associé à la secte Hosso, qui représente l’une des écoles les plus anciennes du bouddhisme japonais.

Plus tard, Hosso s’est érigé en une religion à part entière et revêtit en 1965, l’appellation Kita Hosso tandis que le temple des eaux pures, élevé en 1994 au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO, continue à émerveiller des millions de visiteurs chaque année. En effet, Kiyomizu-Dera, fait partie des incontournables de la ville de Kyoto.

Un site hautement symbolique voire mystique

Kiyomizu-dera est accessible par bus, par la ligne 100 ou la 206. Le trajet vous prendra 15 minutes pour seulement 230 yen. Vous pouvez également atteindre Kiyomizu-dera après une trentaine de minutes de marche environ depuis le centre de Kyoto. Une fois arrivé au pied de la colline, vous commencerez une véritable promenade de découverte.

En effet, la visite est avant tout une balade à travers les fameuses allées piétonnes commerçantes. Dans les somptueux magasins qui arborent le chemin, vous trouverez assortiments de saké, tasses à thé, baguettes, thé vert, autant d’objets que vous pourriez ramener en souvenirs de votre périple. La marche pour atteindre le haut dure à peu près 15 minutes. Une longue expédition qui vous fatiguera à peine car en arrivant à destination, vous vous émerveillerez devant cette magnifique plateforme flottant à treize mètres du sol.

Sur la route menant au temple il y a toujours une foule très dense
Sur la route menant au temple il y a toujours une foule très dense
Une fois arrivé en haut, la porte d'entrée du temple
Une fois arrivé en haut, la porte d'entrée du temple
Le temple est composé de plusieurs bâtiments dont une magestueuse pagode à 3 étages
Le temple est composé de plusieurs bâtiments dont une magestueuse pagode à 3 étages
La pagode, vu d'en bas
La pagode, vu d'en bas

Puis, en franchissant la grande porte, Kiyomizu-dera révèlera enfin toutes les merveilles de son antre. La salle principale s’ouvrira pour laisser paraitre l’ultime objet de culte des lieux. Il s’agit d’une petite statue à onze faces représentant un millier de canons armés. Votre attention sera par la suite attirée sur une architecture à couper le souffle. Le complexe comprend un pavillon central autour duquel s’érigent de somptueux temples et pagodes.

A côté, se tiennent la cascade Otoma ainsi que le sanctuaire shinto, Jishu-jinja, dédié à l'amour et aux rencontres. Deux pierres y sont placées, à 18 mètres de distance l’une de l’autre. En marchant les yeux fermés, d’une pierre à une autre, vous aurez peut-être la chance de trouver l’amour. Enfin, cet ensemble est sublimé par un panorama aussi impressionnant que reposant.

La partie la plus haute du temple mène à un sanctuaire
La partie la plus haute du temple mène à un sanctuaire
Petit sanctuaire shinto
Petit sanctuaire shinto
Des écoliers font la queue pour prendre de l'eau, symbole du temple
Des écoliers font la queue pour prendre de l'eau, symbole du temple

Les merveilles de ses alentours

Kiyomizu-dera est également réputé pour sa scène en bois qui crève son hall principal. Cet endroit unique offre aux visiteurs une vue superbe sur une riche végétation composée de cerisiers et d'érables. En dessous, vous verrez une mer qui s’imprègne tour à tour des tons écarlates de l’automne ou de la somptueuse verdure du printemps. A ces deux périodes de l’année, la visite de Kiyomizu-dera est incontournable.

Entrée de la plateforme d'observation
Entrée de la plateforme d'observation
La plateforme offre un panorama unique sur des forêts d'érables
La plateforme offre un panorama unique sur des forêts d'érables
Au loin on observe une autre pagode
Au loin on observe une autre pagode

Outre le spectacle unique offert par la nature en ces temps où les érables se parent d’un rouge profond, le complexe organise un évènement spécial saisonnier dédié aux cerisiers appelés sakura au printemps et pour les momiji, les érables à l'automne.

La réputation de ce temple le précède et tout ce qui se dit sur Kiyomizu-dera est très en deçà de la réalité. On peut néanmoins affirmer avec certitude que le voyage vaut la peine d’être fait. Vous en reviendrez assurément tout retourné, requinqué et satisfait des multiples plaisirs auxquels vous y aurez gouté.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre
    Bus : station Gojo-zaka ou Kiyomizu-michi sur les lignes 100, 202, 206 et 207
  • Adresse
    1-294 Kiyomizu Higashiyama-ku, Kyoto
  • Horaires
    Ouvert tous les jours de 6h à 18h
    Soirées nocturnes de 18h30 à 21h pour admirer les sakura et les momiji (calendrier sur le site officiel)
  • Prix
    Entrée 400¥
  • Site officiel
    http://www.kiyomizudera.or.jp (en anglais)

A voir depuis Kiyomizu-Dera

Ginkaku-ji : le pavillon d'argent

~ 3.8 km

Le pavillon d'argent est un sanctuaire zen situé au pied des montagnes à l'est de Kyoto, avec un magnifique jardin sec.

Méditer sur le chemin de la philosophie

~ 3.6 km

Le chemin de la Philosophie est une promenade très connue à Kyoto. Autrefois emprunté par les lettrés et les moines afin de favoriser la méditation, c'est de nos jours c'est un haut lieu touristique de la ville.

Le temple Nanzen-ji

~ 2.1 km

L'emplacement de Nanzen-ji, au pied des collines Higashiyama qui dominent Kyoto, fait aussi partie du charme d'un des plus grands temples l’école du bouddhisme zen

Sanctuaire Heian-jingu et son impressionnant jardin

~ 2.5 km

Hautement symbolique, le Heian-jingu renferme autant de merveilles historiques que d’atouts visuels agrémentés par la beauté de ses jardins, avec notamment ses seuls pleureurs.

Parc de Maruyama

~ 1.1 km

Ce grand parc est l'endroit idéal pour faire une pause entre des visites de temples. Au printemps il est très prisé pour célébrer Hanami.

Kodai-ji : un temple pour une preuve d’amour

~ 750 m

Magnifique temple zen entouré de vastes jardins, avec quelques magnifiques maisons de thé et une forêt de bambous.

Les ruelles pentues de Sannenzaka et Ninenzaka

~ 450 m

Ces deux ruelles pavées vous plongent dans le passé de Kyoto. Elles sont bordées de maisons traditionnelles qui habritent des restaurants, des ryokans et des souvenirs.

Sanjusangen-do, le temple aux mille statues

~ 1.5 km

Sanjusangen-do est un endroit peu connu de Kyoto. Pourtant son bâtiment central de 120 mètres de long enferme 1001 statues de la déesse Kannon. C'est un passage obligé !

Gardons le contact