Partager Tweet Partager Epingler

Situé dans le centre-ville de Kyoto, le château de Nijo fut construit en 1603 pour Tokugawa Ieyasu, le premier shogun de la période Edo. A ce titre, le monument a été inscrit, en 1994, au patrimoine mondial de l’Unesco. Après le premier shojun, son petit-fils Iemitsu agrandit le palais en y ajoutant un majestueux bâtiment de cinq étages.

Ainsi, Nijo peut être divisé en trois zones à savoir, le Honmaru qui constitue le cercle principal de la défense, le Ninomaru qui en est le second cercle et enfin les jardins qui entourent ces deux zones. L’ensemble du château est entouré de spectaculaires murs en pierre et de profonds fossés, qui, sans ternir le charme des lieux, y ajoute une pointe très prononcée de fermeté. Vous découvrirez que chaque site composant le château de Nijo est doté d’une particularité faisant que chaque visite soit unique et inoubliable.

Nijo, véritable symbole de conquête et de domination

Les visiteurs du château de Nijo découvriront les lieux en franchissant une grande porte à l'est. Plus loin, trône la porte chinoise Karamon qui s’ouvre sur le Ninomaru, le cercle secondaire de la défense. C’est là que se trouve l'attraction principale du château. En effet, Ninomaru a conservé son architecture originale, composée de plusieurs bâtiments distincts, reliés les uns aux autres par des couloirs dotés de planchers dits de rossignols. Ce nom leur est dû car ils semblaient crier comme pour alerter les occupants des lieux lorsque des intrus s’aventuraient dans la demeure.

Aussi, les salles du palais sont tapissées de tatami tandis que les plafonds et les portes coulissantes sont élégamment décorés. Mais le Château de Nijo est bien plus qu’une simple beauté de l’architecture japonaise. Ce monument est un véritable symbole de puissance et de domination. Avec ses énormes murs de pierre entourés de douves profondes, le château de Nijo fait écho au pouvoir exercé pendant une longue période, par les Shoguns, ces légendaires seigneurs de guerres, qui régnaient sur le Japon.

Partez à la rencontre des somptueux jardins de Nijo

Après avoir parcouru le palais, faites une promenade tranquille dans le magnifique Seiryu-en Garden. Ce jardin paysager traditionnel s'étend sur toute la cour et entoure les bâtiments de Ninomaru. Un grand étang, des pierres décoratives et des pins bien entretenus rendent le site d’autant plus accueillant. A cela s’ajoute les espaces verts et les sentiers pédestres bordés d'arbres qui agrémentent l’allégresse présente en ces lieux.

Puis, comme beaucoup d’autres sites à Kyoto, Nijo arbore de nombreuses variétés de cerisiers dont vous pouvez apprécier la floraison en avril. Le château dispose également d'un verger à prunes, en fleurs de février à début mars. Enfin, les lieux sauront vous ravir avec l’effervescence des nombreuses cérémonies organisées dans le Seiryuen, un jardin construit en 1965 spécialement pour accueillir des événements culturels tel que le festival du thé.

Cette bâtisse atypique est belle de ses somptueux jardins et de son architecture caractéristique de son histoire. Ainsi, Nijo ne s’évide jamais de ses nombreux visiteurs qui viennent par millier chaque année. Il est souvent bondé de monde ce qui rend l’entrée extrêmement difficile. Cela ne devrait cependant pas vous décourager car le château vaut véritablement l’effort d’aller braver les foules.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre
    Bus : station Nijo-jo-mae sur la ligne 9
    Métro : station Nijo-jo-mae sur la ligne Tozai
  • Adresse
    541 Nijojo-cho, Horikawa-nishiiru, Nijo-dori, Nakagyo-ku, Kyoto-shi
  • Horaires
    Ouvert tous les jours de 8h45 à 17h (dernière entrée à 16h)
    Fermé les mardis de juillet-août et décembre-janvier, ainsi que du 26 décembre au 4 janvier
  • Prix
    600¥
  • Site officiel
    http://www2.city.kyoto.lg.jp (en anglais)

Autour du château de Nijo

Gare de Kyoto : gigantesque et audacieuse

Gare de Kyoto

~ 3.4 km

Avec son architecture extraordinaire, la gare de Kyoto vaut le temps de l'aprécier lors de votre arrivée.

Temple To-ji à Kyoto et sa majestueuse pagode

Temple To-ji

~ 3.7 km

Uu temple bouddhiste remaquable avec sa grande pagode de 5 étages qui est devenue un des emblèmes de la ville..

Higashi Hongan-ji : le Temple de l’Est des Voeux premiers

Higashi Hongan-ji : le Temple de l’Est

~ 2.8 km

Ne manquez pas ce magnifique temple qui est l'une des plus grandes structures de bois au monde. Le Higashi Hongan-ji est un endroit peu fréquenté par les touristes, notre coup de coeur !

Nishi Hongan-ji : le Temple de l’Ouest des Voeux premiers

Nishi Hongan-ji : le Temple de l’Ouest

~ 2.6 km

Le temple Nishi Honganji, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, possède plusieurs Trésors Nationaux.

Shosei-en : le jardin discret du Higashi Hongan-ji

Shosei-en : le jardin discret du Higashi

~ 3.0 km

Le jardin Shosei-en est un endroit un peu secret de Kyoto. Avec 4 pavillons pour la cérémonie du thé, son étang et ses ponts, c'est un des plus beaux jardins de la ville.

Gion : le quartier traditionnel au cœur de Kyoto

Le quartier de Gion

~ 2.9 km

Gion, un quartier traditionnel où l’effervescence des lieux de divertissement épouse l’élégance des différents sites historiques et artistiques qui font la réputation du Japon.

Yasaka-jinja : le sanctuaire du quartier du Gion

Yasaka-jinja et sa cloche

~ 3.1 km

Le sanctuaire Yasaka-jinja impressionne avec son immense porte rouge. A la nuit tombée, il est illuminé de centaines de lanternes.

Nishiki : le plus grand marché culinaire traditionnel de Kyoto

Le marché de Nishiki

~ 2.0 km

Nishiki est plus grand marché culinaire traditionnel de Kyoto. Cette rue commerçante étroite est composée de plus d'une centaine de magasins et de restaurants.

Teramachi et Shinkyogoku, les arcades commerçantes de Kyoto

Teramachi et Shinkyogoku

~ 2.0 km

Teramachi et Shinkyogoku sont des rues piétonnes composant un véritable petit labyrinthe de magasins et restaurants typiques.

Musée du manga de Kyoto

Musée International du manga

~ 1.2 km

Le Musée International du Manga vous invite à découvrir un art très ancré dans la culture japonaise, à travers plus de 300,000 livres et des expositions

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !