Kinkaku-ji : le temple d'or

Kinkaku-ji : le temple d'or à Kyoto

Partager Tweet

Le temple bouddhiste de Kinkaku-ji est certainement l'endroit le plus visité de Kyoto. Situé dans le nord-ouest de la ville, son nom officiel est Rokuon-ji, il s’est fait connaitre pour ses deux étages entièrement recouverts de feuilles d’or. C'est pour cela qu'on l'appelle généralement le temple du Pavillon d’Or.

Un somptueux temples et des jardins

Au Pays du Soleil Levant, c'est un véritable emblème national et il attire chaque année énormément de japonais et de voyageurs au Japon. On y accède par allée bordée d'arbres pour arriver jusqu'à un étang au milieu duquel trône le Kinkaku-ji. Sur la surface de l’étang, véritable miroir, l’image dorée du pavillon vacille au gré du vent. Le sanctuaire Kinkakuji et son jardin font le ravissement de tous les touristes qui viennent le visiter. C'est vraiment un des incontournables lors d'un voyage au Japon.

Les deux étages du bâtiment sont entièrement recouverts d'or pur. Seul le rez-de-chaussée est fait uniquement de bois sombre. Le temple sert à conserver les reliques du Bouddha au troisième étage du pavillon. Il est ainsi malheureusement impossible d'entrer dans le Kinkaku-ji, qui cache ses nombreux secrets au commun des mortels.

Malgré sa petite taille, la majesté de l'édifice reste indéniable. Cependant ce temple est même tellement connu que les hordes de touristes enlèvent quelque peu à la balade son caractère sacré et son ambiance zen.

La visite se poursuit par de magnifiques jardins. Depuis les hauteurs vous pourrez admirer une superbe vue sur le temple. Au gré des chemins, n'hésitez pas à lancer quelques pièces aux pieds des statues bouddhistes, pour votre bonne fortune. Au bout du parcours, vous pourrez terminer la visite dans la maison de thé dans laquelle vous pourrez boire un thé vert tout en profitant de la vue.

Kinkaku-ji, une ancienne demeure de shogun

Le temple était à la base la villa de retraite du shogun Ashikaga Yoshimitsu. A sa mort (en 1408) et selon sa volonté, le bâtiment est devenu un sanctuaire sacré.

Pour la petite histoire la pavillon d’or a été incendié puis reconstruit de nombreuses fois. Il a même été incendié par un moine dans les années 1950. Le bâtiment actuel, reconstruit à l'identique, date de 1955. En 1987, il est à nouveau rénové et reçoit une nouvelle couche de feuilles d'or, cinq fois plus épaisse. En 1994, Kinkaku-ji est officiellement inscrit patrimoine mondial de l'Unesco.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre
    Bus n°12, 59, et descendez à l'arrêt Kinkakuji-mae
    Bus n°101, 102, 204, 205, puis l'arrêt Kinkakuji michi
  • Adresse
    1 Kinkakujicho, Kita-ku, Kyoto
  • Horaires
    Ouvert tous les jours, de 9h à 17h
  • Prix
    400¥ (environ 3.20€)
  • Site officiel
    http://www.shokoku-ji.jp