Partager Tweet Partager Epingler

Ce temple situé au nord de Kyoto est aussi beau que mystérieux, car, de son histoire, on ne connait que très peu de choses. En effet, le célèbre jardin rocheux de Ryoan-ji, a été érigé à une date incertaine ce qui en fait l’objet de moult spéculations. Son concepteur étant lui-même inconnu, le temple est tel un orphelin pour lequel tous se prennent d’affection.

On sait néanmoins que ce sanctuaire fut, pendant la période Heian, une villa d'aristocrates. Plus tard, notamment en 1450, l’endroit fut aménagé en un temple zen dédié à l’école Myoshinji de la secte Rinzai du bouddhisme. De nos jours, Ryoan-ji attire des centaines de visiteurs tous les jours.

Un paysage caillouteux, atypique

Ce jardin, petite parcelle rectangulaire délimitée par d'imposants murs de terre surmontés de tuiles est certainement l'un des plus troublant que j'ai eu l'occasion de visiter. Il est emblématique pour ses 15 roches disposées en petits groupes sur de fines taches de mousse. Sa conception est intéressante dans la mesure où, peu importe le point duquel vous observez l’endroit, au moins une des roches est dissimulée au regard du spectateur.

Généralement pris d'assaut par les touristes, l'endroit est souvent bondé de monde et perd un peu de son charme. Heureusement ce jour là, l'endroit était assez calme. Il faisait gris, ce qui rajoutait un peu de mélancolie à ce jardin, et invite encore plus à la réflexion. A l'entrée du temple, je retire mes chaussures et je peux enfin accéder à une estrade en bois depuis laquelle admirer le jardin. Je devrais plutôt dire contempler, le regard est littéralement absorbé.

Pour moi, le ryoan-ji est vraiment l'image du dépouillement, du détachement de soi. Quel sentiment énigmatique que de s'asseoir sur ces marches en bois et laisser aller son regard sur une roche, suivre les ondulations du sable blanc, se poser sur une autre roche. Chercher à comprendre comment une roche peut en cacher une autre. L'endroit était calme, personne ne parlait. Les paroles sont de trop, et un sentiment de tristesse envahissait l'endroit.

Des écoliers contemplent le jardin de pierres
Des écoliers contemplent le jardin de pierres
Les rochers sont regroupés et posés sur un lit de mousse
Les rochers sont regroupés et posés sur un lit de mousse
Le Ryoan-ji est entouré de gros murs de terre
Le Ryoan-ji est entouré de gros murs de terre

Je suis resté de longues minutes sur ces marches à contempler ce petit bout de jardin. Pourtant le ryoan-ji comporte d'autres éléments remarquables. Le Hojo, l'ancienne résidence du prêtre principal, comporte de somptueuses portes coulissantes ornées de peintures. De parfaites oeuvres d’art appelées fusuma et derrière lesquelles se cachent des salles de tatami.

A l'arrière du bâtiment, se trouvent de petits jardins. Dans l'un d'entre eux vous trouverez une cuvette en pierre ronde ornée d’une inscription Zen, que les étudiants de kanji sauront apprécier.

Ryoan-ji : une simplicité qui ne laisse pas de marbre

Outre son visuel unique fait de pierres et de mousses, Ryoan-ji est doté d’une particularité que l’on retrouve rarement dans les autres jardins de Kyoto. Bien qu’on lui attribue le titre de jardin, ce coin ne contient qu’une faible variété de plantes. Derrière l’emblématique mur de boue qui borde la parcelle principale de l’endroit, vous trouverez une rangée d'arbres qui se dressent telle une toile de fond verte pour le jardin. Cette part de verdure ajoute une touche de luminosité au sable gris clair qui tapisse l’ensemble du jardin.

L'intérieur du bâtiment principal avec ses magnifiques panneau fusuma
L'intérieur du bâtiment principal avec ses magnifiques panneau fusuma
L'arrière du ryoan-ji
L'arrière du ryoan-ji
Tsukabai et shishi odoshi
Tsukabai et shishi odoshi

Malgré une simplicité apparente, le design est en fait plus complexe qu'on ne s’y attend. En effet, il est possible de voir les 15 pierres de la cour principale quel que soit l’angle de la terrasse sur lequel vous vous positionnez. En prêtant plus ample attention à l’ensemble, on discerne un grand souci du détail et de l’équilibre entre la masse et le vide.

Si vous souhaitez vous laisser envahir par ce lieu et fouler ses sentiers paisibles, deux lignes de bus peuvent vous y amener. Il s’agit de la 50 qui va jusqu’au dernier arrêt Ritsumeikan Daigaku-Ma. Vous pouvez également prendre la 59 qui vous mènera jusqu'à l'arrêt Ryoan-ji Mae.

Informations pratiques

  • Comment s'y rendre
    Bus : station Ritsumeikan daigaku-mae sur les lignes 50 et 55, ou station Ryoanji-mae sur la lignes 59
  • Adresse
    13 Goryoshita-machi, Ryôanji, Ukyo-ku, Kyoto
  • Horaires
    Ouvert tous les jours de 8h à 17h de mars à npvembre (8h30 à 16h30 en hiver)
  • Prix
    Entrée 500¥
  • Site officiel
    http://www.ryoanji.jp (en japonais)

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

A voir depuis Ryoan-ji

Kinkaku-ji : le temple d'or à Kyoto

~ 1.2 km

Le temple bouddhiste de Kinkaku-ji est le lieu le plus visité de Kyoto. Il s’est fait connaitre pour ses deux étages entièrement recouverts de feuilles d’or.

Ninna-ji et sa célèbre pagode

~ 600 m

Ce temple est remarquable par son imposante porte, ses superbes jardins et sa pagode de 5 étages. Il est aussi réputé pour son immense champ de cerisiers.

Hirano-jinja

~ 1.3 km

Le sanctuaire accueille de nombreux touristes lors du festival des sakura, dans une ambiance amicale et animée.

Kamigamo

~ 4.2 km

Le plus ancien sanctuaire shinto de Kyoto est dédié à la divinité du tonnerre. Bien qu'assez méconnu, il recèle tout de même de bien belles découvertes.

Shimogamo : un des plus ancien sanctuaire et lieu de festivités

~ 5.1 km

A la rencontre des rivières Kamogawa et Takanogawa, on accède au sanctuaire Shimogamo à travers une très ancienne forêt qui vous ouvre une vue unique sur ses magnifiques bâtiments en bois de couleur vermillon.

Kyoto Gyoen, le parc du Palais impérial

~ 4.2 km

Cette oasis de verdure en plein coeur de la ville, ancienne résidence de l'Empereur, est très prisé au printemps ou bien à l'automne. Du parc on peut voir les montagnes qui entourent Kyoto.

Gardons le contact