Partager Tweet Partager Epingler

Le jour du départ approche et je finalise les derniers préparatifs. Comme j’ai un programme assez chargé, je veux éviter de perdre du temps sur place. Donc je planifie un maximum de choses, peut-être trop de choses. Finalement, est-ce que je ne suis pas un psychopathe de l’organisation ?

J’aime que les choses soient un minimum organisées. Ce n’est pas de la crainte de l’inconnu mais simplement de l’optimisation. Optimiser ses trajets permet de passer plus de temps sur chaque site. Savoir quel train ou métro prendre permet d’éviter d’attendre inutilement ou bien de perdre du temps à chercher.

Planifier ses trajets en train grâce à Hyperdia

Le réseau de transport en train au Japon est très complet, permet de se rendre quasiment n’importe où, mais peut paraître compliqué pour le voyage qui va pour la première fois sur le sol nippon. Plusieurs compagnies se partagent l’exploitation du réseau (même si la Japan Railway est la plus importante), et si faire le trajet de Tokyo à Kyoto est très simple ce n’est pas le cas quand on veut se rendre dans des endroits un peu plus reculés.

Heureusement il y a le site hyperdia qui permet de calculer ses itinéraires en train. Il suffit de saisir le nom d’une gare de départ, une gare d’arrivée, la date du voyage et le site donne un ensemble d’itinéraires possibles. Et c’est là que l’on se rend compte qu’aller à Kawaguchiko ou bien à Takayama est une véritable aventure en soi.

Avec le trajet automatiquement calculé, cela devient un peu plus simple. Il suffit de lire la feuille de route. Pour les shinkansen, le site donne même le quai sur lequel sur train part ou arrive. Gain de temps, moins de stress, c’est un outil dont j’ai du mal à me passer.

Il ne faut pas hésiter à regarder les départs un peu avant ou après l’heure souhaitée, car il y a parfois plusieurs trajets possibles pour aller d’un endroit à un autre. Certains sont directs, d’autres nécessitent des changement. Je suis quant à moi prêt perdre quelques minutes si c’est pour éviter de changer de train.

Organiser ses journées jour par jour

Forcément quand je vais arriver à Tokyo, je vais avoir envie de voir Asakusa, Akihabara, le carrefour de Shibuya. La tentation est grande de vouloir visiter au plus vite tous ces endroits fascinants. Mais est-ce bien raisonnable ? La capitale du Japon est la plus grande ville du monde, tentaculaire. Même si son réseau de métros et de train intra-muros permet de se déplacer facilement, les temps de trajet sont loin d’être négligeables et le prix non plus.

Une bonne organisation est alors nécessaire afin de privilégier des visites au sein d’un même quartier. Parfois les déplacements de site en site peuvent se faire en transport en commun, parfois à pied.

Ainsi, jour par jour je définis le programme à suivre et les transports à utiliser. Je note tout cela dans un carnet avec un maximum d’informations utiles. Par exemple je colle le trajet en train fourni par hyperdia, ou bien je note la liste des métros à prendre (ligne, station de départ, station d’arrivée). Tout cela pour éviter d’avoir à chercher l’information sur place.

Mais laisser place à l’imprévu

Organiser un minimum mes journées ne bloque pas pour autant toute possibilité de s’écarter du chemin. J’ai parfois prévu un peu plus de temps que nécessaire, car il y a tout ce que je sais que je veux voir, et tout ce que je ne sais pas encore que je vais vouloir voir.

Le Japon ne se limite pas une série de lieux emblématiques qui voient passer leur flot de touristes. Ce qui fait la magie de ce pays, c’est tous ces petits endroits inconnus sur lesquels on tombe quand on s’écarte un peu des sentiers battus. Un petit sanctuaire caché entre deux gratte-ciels de Tokyo, une boutique à la devanture atypique, un jardin lové entre deux maisons à Kyoto. Ce sont autant de petits moments de vie à ressentir et à capturer.

Si j’ai choisi de partir seul au Japon, c’est pour ne pas être lié à un programme quasi-militaire d’un organisateur. Ce n’est donc pas pour m’imposer moi même ce programme. Entre ce que j’ai prévu et ce que je vais réellement faire, il y aura forcément des différences. Mais cela fait aussi parti de la magie du voyage, se laisser porter, profiter des opportunités qui se présentent.


Gardons de contact

Partager Tweet Partager Epingler
Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !