Partager Tweet Partager Epingler

Un de mes objectifs durant ce voyage au Japon, c’est de vous ramener un maximum de photos et de vidéos. Mais quel matériel choisir pour allier qualité, simplicité et encombrement réduit ? Voici avec quoi je vais partir.

Partir au Japon avec un réflex

La qualité d’une photo ne dépend pas uniquement de la qualité de l’appareil photo, mais surtout des compétences du photographe. Pourtant, un réflex permet de prendre de belles photos avec une belle profondeur de champ, ce que la plupart des appareil compacts ou bien des smartphones sont encore incapables de faire.

J’ai profité de l’expérience de mon ami Patrick qui est photographe. Il est plusieurs fois parti en vacances avec un sac à dos qui ne servait qu’à transporter son boitier Canon, quelques objectifs et un trépied. L’équipement indispensable de tout photographe qui veut ramener de beaux clichés de vacances, mais avec un prix à payer : le poids. Car oui, tout cet équipement pèse plusieurs kilos, et quand on transporte tout cela pendant des jours entiers sur des kilomètres, une réelle souffrance s’installe progressivement.

Nous avons longuement échangé avec Patrick sur le sujet, et il m’a finalement conseillé de prendre un boitier pas trop lourd et un seul et unique objectif fixe. Forcément je serai limité en possibilités. Par exemple je n’aurai pas de zoom (je devrais ajuster ma position afin de cadrer au mieux). En revanche, les objectifs fixes sont le plus souvent de très bonne facture, et sont incomparablement meilleurs que ceux fournis en standard dans les packs. Plutôt que d’avoir un objectif qui a la qualité d’un cul de bouteille, autant privilégier la qualité et le poids.

J’ai finalement choisi un Nikon D5600 avec un objectif à focale fixe de 50mm. Ce dernier est très lumineux avec une ouverture maximale importante de f/1.8.

Un appareil photo réflex idéal pour un voyage au Japon

L’avantage le plus évident est qu’une grande ouverture permet à plus de lumière d’entrer et qu’il est donc possible de photographier dans des conditions de basse lumière. Je pense bien entendu aux photos en intérieur mais aussi aux journées grises et pluvieuses. Au Japon la nuit tombe aussi plus vite qu’en France (du au décalage horaire différent par rapport au soleil) et forcément en octobre je vais me retrouver à faire des photos en extérieur alors qu’il n’y aura plus beaucoup de lumière. Pourtant les rues de Kyoto la nuit sont très inspirantes pour de belles photos !

Le second avantage est qu’une grande ouverture permet une faible profondeur de champ. Le sujet principal est bien net et détaché, alors que tout l’arrière plan est flou. Les photos sont d’une rare beauté en utilisant ce flou artistique.

Enfin, le boitier Nikon D5600 permet de filmer en 1080p à 60 images par seconde, et son écran orientable permet de se filmer et de se voir en direct. J’ai vraiment envie de me lancer dans la vidéo après mon retour du Japon.

L’iPhone pour photographier et filmer sur le vif

Avec le réflex on fait de très belles photos, mais cela manque aussi de spontanéité, du moins pour moi. Car je prend le temps de faire la photo, je teste quelques réglages. Et puis le « clic » caractéristique ne passe pas inaperçu. Donc en complément je vais utiliser mon iPhone qui m’accompagne depuis des années dans mes voyages.

Le principal intérêt est de l’avoir littéralement sous la main tout le temps. En un geste, le mode photo est activé, le mode automatique ne se débrouille pas si mal, surtout en extérieur. Ce sera donc l’appareil pour shooter à tout va alors que le réflex sera plutôt utilisé pour prendre le temps de faire de belles photos. Je verrai finalement à l’usage si je privilégie l’un ou l’autre.

Un iPhone avec sa perche à selfy

Je vais aussi utiliser l’iPhone pour faire des vidéos de type « Vlog ». Oui, je vais essayer de poster une vidéo tous les jours sur la page Facebook, afin de vous faire partager mon quotidien ! La perche à selfy est alors bien pratique, à condition de se trouver dans un endroit calme et pas trop bruyant. Bref, je vais éviter de parler dans le métro de Tokyo aux heures de pointe. J’ai aussi un petit support trépied pour l’iPhone, afin de le maintenir dans la bonne position, posé sur une table. Je vous promet de faire des vidéos au restaurant, mais pas que !

Le Mac Book Pro pour compléter

Chaque jour, les photos et vidéos seront déchargées sur le Mac, triées, classées. Il va aussi m’être utile pour monter (rapidement) des vidéos. N’espérez pas avoir un montage trop professionnel car je préfère passer du temps à visiter qu’à faire du montage vidéo.

En revanche, je n’exclue pas de refaire par la suite de belles vidéos avec tous les rush que je vais avoir. Mais ça c’est une toute autre histoire !


Gardons de contact

Partager Tweet Partager Epingler
Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !