Partager Tweet Partager Epingler

Kitanomaru signifie littéralement la citadelle du nord car il se trouve précisément au nord de la citadelle intérieure du château d'Edo (l’honmaru), dans le quartier de Chiyoda. Le kitanomaru est l'endroit où les générations successives du clan Tokugawa ont vécu jusqu'à la fin du Shogunat. Suite à la Restauration Meiji, elle est devenue la caserne de la garde impériale et fut finalement ouverte au public entant que parc forestier en 1969. L’action fut entreprise pour commémorer le 60e anniversaire de l'empereur Showa.

Le château d’Edo, une architecture à couper le souffle

Le Château d'Edo a été conçu sur les bases d’un plan extrêmement révolutionnaire pour son temps. Ainsi, l’espace se divise en différentes citadelles. Le Honmaru et le Ninomaru se retrouvent au centre, tandis que le Sannomaru, la troisième citadelle s'étend vers l'est, à l’opposé du Nishinomaru. Cette citadelle est flanquée par le Nishinomaru-shita qui constitue la section extérieure. La partie appelée « casse-feu » ou Fukiage borde le Kitanomaru, au nord.

Notez que les différents quartiers sont séparés par des fossés et de grands murs de pierre sur lesquels diverses maisons de défense et tours ont été construites. Enfin, à l'est, au-delà du Sannomaru se trouve un fossé extérieur, entourant les districts Otomachi et Daimyō-Kōji. Aujourd’hui encore vous pouvez apprécier cette architecture très complexe.

Un espace aux allures sauvages abritant l’ancienne Edo

Bien que l’endroit soit meublé des reliques qui font le charme centenaire du château d'Edo, il existe également des installations culturelles modernes. Ce contraste se retranscrit fidèlement dans le mariage entre les portes du château et les fossés qui font écho à l’ancien Edo et qui donnent pourtant sur les traits avant-gardistes du Musée des sciences et du Musée national d'art moderne. Kitanomaru est donc un endroit qui évoque un mariage parfait entre les vestiges et l'avenir du Japon. A travers une visite de cet endroit, vous serez comme transporté à l'époque de la fondation d’Edo, 400 ans plus tôt.

A côté de tout ce génie architectural et décoratif, de vastes pelouses, des étangs offriront un moment privilégié lorsque l’envie vous viendra de flirter avec la nature. Sur les vertes étendues du parc, vous vous émerveillerez des multiples variétés de fleurs, d'arbustes et d'arbres qui trahissent la présence de petits êtres tout aussi colorés et atypiques. En effet, la végétation très fournie du parc favorise l’installation d’insectes et d’oiseaux de tous genres. Au cœur de la métropole vous vous délecterez des chants d’oiseaux sauvages pendant que vous partirez à la découverte des beautés qui se cachent au fond de vaste parc.

A travers cette promenade haute en couleurs au cœur de Kitanomaru, vous aurez également le loisir de vous perdre dans la magnificence des cerisiers en fleur, arborant leur délicate robe rose pâle. Nul doute, vous aurez l’impression de nager dans une mer rosée dans une jungle de plus de 300 arbres couvrant la surface du fossé.

Aujourd’hui l’endroit vous offre l’occasion de vivre une expérience sans pareil au cœur d’une jungle élégante où le vert et le rose délicat décorent une vaste cour qui s’étend au-delà d’une bâtisse à la fois historique et esthétique.

A voir depuis Kitanomaru

Palais Impérial de Tokyo

Palais Impérial de Tokyo

~ 1.4 km

Ce lieu hautement symbolique, initialement connu sous le nom de Palais d’Edo, constituait la demeure de la famille impériale japonaise.

Parc Kitanomaru à Tokyo, un espace aux allures sauvages abritant l’ancienne Edo

Sanctuaire Yasukuni

~ 650 m

A la fois riche et complexe, ce sanctuaire shinto a été construit pour être pleinement représentatif de toutes les âmes et de tous les rituels qui sont célébrés en son sein.

Marunouchi, le quartier commercial situé au cœur de Tokyo

Marunouchi, ses boutiques, commerces et restaurants

~ 1.8 km

Entre la gare centrale et le grand parc du palais impérial, l’endroit porte un nom hautement évocateur, tant pour son emplacement que pour l’aspect qu’il arbore.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !