Partager Tweet Partager Epingler

L’histoire de l’île d’Okinawa est très riche. Entre royaumes et dominations, combats et prospérité, l’île regorge de grandes et petites histoires que vous allez pouvoir découvrir ci-dessous.

Les 3 grands royaumes

L’île d’Okinawa, comme bon nombre d’îles au Sud du Pacifique est resté longtemps éloigné des enjeux politiques de la Chine et de la Russie. Ce n’est qu’au 12è siècle que des seigneurs locaux appelés « Aji » commencèrent à se disputer des terres et commencent à construire des forteresses « gusuku » afin de les défendre.

Au 14è siècle se forment 3 grands royaumes. Le royaume Hokuzan « la montagne du nord », le royaume Chūzan « la montagne du centre » et le royaume « la montagne du sud ». Ces 3 royaumes sont regroupés sous le terme de Sanzan « les 3 montagnes ».

Le royaume Ryukyu

En 1429, le roi Shō Hashi de la montagne du centre annexe les deux autres royaumes pour ne créer qu’un seul royaume : le royaume Ryukyu.

Durant cette période, l’archipel connaît une grande prospérité notamment en commerçant avec les pays d’Asie du Sud-Est comme la Chine ou la Corée. De ces pays, l’archipel s’inspirera pour créer ses proches coutumes.

Ainsi la culture Okinawaïenne fut grandement influencée par la période du royaume Ryukyu et est un mélange de coutumes ancestrales, de coutumes chinoises, japonaises et coréennes.

Shimazu : l’invasion japonaise

En 1609, après seulement trois jours de combats, le royaume tomba entre les mains du seigneur japonais Shimazu. Cependant, le royaume garda une semi liberté, car Shimazu ne voulait pas offenser la Chine. En effet, le royaume Ryukyu était un état vassal chinois. Il plaça donc seulement le royaume sous son protectorat.

Finalement cette occupation japonaise eu des avantages pour l’île : elle amena une meilleure organisation de la vie sociale et supprima les pratiques de sorcelleries et de superstition. Le grand réformateur d'Okinawa, Haneji Choshu préconisa aux Okinawaïens une vie sobre tout en se cultivant par l’éducation.

En 1879 le royaume de Ryūkyū est annexé par le Japon et le régime monarchique du royaume aboli.

Le roi Shō Tai dernier roi du royaume, est destitué en 1901. Le royaume de Ryūkyū devient alors la préfecture d’Okinawa.

La Seconde Guerre mondiale

Malheureusement, Okinawa n’en avait pas terminé avec les combats. Durant la Seconde Guerre Mondiale, elle fut le théâtre d’une bataille sanglante ayant décimé plus d’un quart de sa population.

Largement convoitée pour sa position stratégique, l’île fut envahie par les alliés américains à partir du 1er avril 1945. Deux mois de combats acharnés plus tard, l’île était presque entièrement détruite.

Découvrez l’histoire de l’une des batailles les plus meurtrières du Pacifique ayant probablement jouée un grand rôle dans le bombardement atomique qui surviendra seulement deux mois plus tard en mettant fin à la Seconde Guerre Mondiale. Entre tradition japonaise et chinoise, riche de son passé Ryukyu et profondément marquée par la seconde guerre mondiale, l’île d’Okinawa a tant de choses à vous apprendre.

La bataille d'Okinawa

Okinawa est connu pour sa célèbre bataille durant la Seconde Guerre Mondiale. Cette bataille de quatre-vingt-deux jours s’est déroulée du 1er au 22 juin 1945. Elle est le plus grand assaut amphibie de la guerre du Pacifique. Découvrez tous les détails de cette bataille qui a profondément marquée l’histoire de l’archipel.

Les enjeux stratégiques

L’archipel d’Okinawa est situé au Sud du Japon. Sa position fait d’elle un point stratégique puisqu’elle permet de relier le Japon avec le reste de l’Asie du Sud-Est et notamment la Chine. La prise de ses îles étaient donc d’un grand enjeux pour les forces alliés américaines afin d’affaiblir le Japon. La possession de l'île pouvait aussi permettre d'intensifier les frappes aériennes sur l’ennemi. Enfin, la prise d'Okinawa permettait de couper les moyens d'approvisionnement avec le Sud-Est de la Chine.

Les différents affrontements

L’opération menée contre Okinawa portait le nom de code « iceberg ». Alors que les forces alliés étaient constitués de 180 000 hommes menés par l'amiral Chester Nimitz, et le général Douglas MacArthur, commandant en chef Allié, ainsi que la Xe armée du général Simon Buckner, les forces japonaises menés par le général Mitsuru Ushijima étaient au nombre de 130 000 hommes.

Les américains débarquent le 1er avril 1945 au Nord et à l’Ouest d’Okinawa. En deux jours seulement, ils réussissent à percer la défense japonaise et encerclent les principales positions de l’île. Ils arrivent ainsi à contrôler le Nord de l’île pendant trois semaines malgré quelques résistances civiles.

La principale bataille se déroule au Sud de l’île le long de la ligne de défense Japonaise Naha-Shuri-Yonabaru. Elle débute le 19 avril et durera 12 jours avant que les forces américaines parviennent à s’emparer de Naha, la capitale. Six jours plus tard, c’est la ville de Shuri qui est à son tour assiégée.

Le 21 juin, seule la colline Mabuni résiste encore aux Américains avant d’abdiquer le lendemain.

Une bataille sanglante et meurtrière

La bataille a été surnommée « le typhon de l'acier » en anglais, et Tetsu no ame (pluie d'acier) ou Tetsu no Bofu (vent violent d'acier) en japonais en raison de la férocité des combats, de l'intensité des attaques kamikazes, et au nombre des navires et véhicules blindés alliés qui ont participé à l’opération.

La bataille a été l'une des plus sanglantes dans le Pacifique. Le Japon dénombrerait 77 166 soldats, tués ou suicidés, et les Alliés dénombrent 14 009 morts. Cette bataille est la dernière grande bataille de la Seconde Guerre mondiale.

Les pertes et les conséquences de la bataille d’Okinawa

La bataille marqua grandement les esprits notamment à cause des nombreux suicides de soldats et civils. En effet, le Seppuku consiste à se suicider suivant la tradition de l’honneur japonais. Finalement, le nombre de victime japonaise s’élève à près de 200 000 en comptant les civils et les kamikazes.

L’île subit également une grande perte matérielle puisque 90% des bâtiments de l’île ont été détruit avec leurs documents historiques et les objets culturels. Ces pertes et ces violences extrêmes auraient finalement conduit à l’utilisation de la bombe atomique en changeant la vision de plan de conquête des Américains. Finalement, ce sont ces bombardements atomiques qui pousseront le Japon à se rendre moins de deux mois après la fin des combats à Okinawa.

Réservez votre voyage au Japon

Vérifiez la disponibilité d'un hébergement sur Booking.com ! Vous pouvez réserver une chambre sans paiement à l'avance, vous ne payez qu'au moment du départ. Les annulations sont également gratuites jusqu'à votre arrivée.

Sur le même thème

Le climat à Okinawa

Vous souhaitez savoir quelle est la meilleure période pour planifier votre voyage sur l’archipel d’Okinawa ? Il est en effet important de connaître les saisons les plus favorables à un séjour agréable.

L'aspect culturel d'Okinawa

La culture Okinawaïenne est particulière puisqu’elle est le résultat du mélange de plusieurs civilisations. En effet, bien que japonais l’archipel possède une culture influencée par la Chine et la Corée.

Informations pratiques sur Okinawa

Vous souhaitez organiser votre séjour à Okinawa ? En effet, il ne vaut mieux pas improviser votre voyage. Pour le planifier vous aurez besoin d’informations utiles concernant votre voyage sur l’archipel.

Gardons le contact