Partager Tweet Partager Epingler

Je quitte Kyoto, non sans un petit pincement au coeur car c’est une ville que j’ai jour après-jour appris à connaitre et à aimer. Une chose est certaine, j’y reviendrai. Mais pour l’instant retour vers le Kanto avec une étape d’une nuit par Takayama, dans la préfecture de Gifu.

Je tire péniblement mes bagages jusqu’à la gare de Kyoto. Il y a une quinzaine de minutes de marche depuis mon ryokan. Heureusement le passage du typhon semble redonner une accalmie, et il ne pleut pas. Heureusement.

La gare shinkansen de Kyoto est toujours très animée. De nombreux départs vers Tokyo
La gare shinkansen de Kyoto est toujours très animée. De nombreux départs vers Tokyo

Je me rend au guichet des billets pour prendre une réservation pour le prochain Shinkansen pour Nagoya. Je n’en reviens toujours pas du confort dans le shinkansen, et surtout la place qu’il y a pour les jambes. Et encore, je ne suis pas en première classe ! Honnêtement, la seconde classe au Japon vaut largement la première classe dans notre TGV français. Les 35 minutes filent à une vitesse folle et me voilà en gare de Nagoya.

Le Shinkansen avec son profil très allongé à quai dans la gare de Kyoto
Le Shinkansen avec son profil très allongé à quai dans la gare de Kyoto
Il y a vraiment beaucoup de place pour les jambes dans le shinkansen, le confort est optimum
Il y a vraiment beaucoup de place pour les jambes dans le shinkansen, le confort est optimum

Je prend ensuite un train express pour rejoindre Takayama. Un peu plus de 2 heures de train qui passe progressivement de la campagne à la montagne.

Le paysage est assez joli et je me dis que faire des randonnées en bordure de ces rivières doit être très agréable. Paysage de montagne avec de petites rivières, des torrents, des rochers. Et ça monte, bien que la ville de Takayama ne soit qu’à 570 mètres d’altitude.

La campagne de Gifu, avec rivière et montagnes en fond
La campagne de Gifu, avec rivière et montagnes en fond
Champs et maisons japonaises le long de la route vers Takayama
Champs et maisons japonaises le long de la route vers Takayama
Petit village au pied des montages
Petit village au pied des montages

Finalement le train arrive en gare, à l’heure évidemment. Immédiatement je ressens la fraicheur de l’endroit. Il ne fait que 11° alors qu’il n’est que 13 heures, c’est au moins 5 degrés de moins qu’à Kyoto. Heureusement il faut soleil. Je file à mon ryokan déposer les bagages et je pars en balade.


Gardons de contact

Partager Tweet Partager Epingler
Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !