Partager Tweet Partager Epingler

Le terme japonais kogaru, dérivé du mot « gyaru » lui-même dérivé de l'anglais « gal » ou « girl » signifie littéralement « petite fille » . Kogaru est un mot employé dans la mode pour désigner un style vestimentaire de rue adopté dans les années 1990 par les jeunes filles japonaises de 12 à 25 ans, toujours en vogue aujourd'hui mais qui tend tout de même à peu à peu à se « ringardiser ».

Les kogaru sont reconnaissables entre mille. Dans le pays où l'originalité et le tape-à-l’oeil vestimentaires sont les maîtres mots, en particulier pour la jeunesse tokyoïte, les kogaru n'y vont pas de main morte pour composer leur look. Le but est de ressembler à une petite fille ou à une poupée Barbie occidentale, avec toute l'exagération que l'on doit aux japonais, et toujours dans l'esprit « kawaii ».

Les couleurs flashy, les boucles blondes, le maquillage à outrance et les accessoires composent alors la mode kogaru. Les jeunes femmes kogaru ont en effet généralement les cheveux décolorés et soigneusement ondulés, contrastant avec la couleur de peau de leur visage très bronzé grâce à des heures passées dans les cabines à UV. La kogaru porte souvent une mini-jupe avec des chaussettes hautes et un petit top coloré, une robe à volant, un mini-short ou un legging, toujours assorti de talons hauts ainsi que d'accessoires bling-bling comme un sac, des bijoux, un chapeau, une pince à cheveux etc.

Quant au maquillage, il est très travaillé, obligeant même de nombreuses boutiques de mode à afficher dans les cabines d'essayage un mot demandant aux jeunes femmes de se couvrir leur visage avant de passer un vêtement pour ne pas y laisser de traces. Les kogaru poussent en effet leur look jusqu'à foncer la couleur de la peau de leur visage, elles soulignent leurs yeux de plusieurs traits d'eye-liner et de mascara, les entourent d'une touche de fard blanc, placent des autocollants à l'extérieur de chaque œil pour agrandir leur regard lui-même intensifié par des lentilles de contact colorées.

On croise les kogaru principalement à Tokyo, dans les quartiers jeunes et dynamiques comme Shibuya ou encore Roppongi où elles se déplacent généralement en groupe pour sortir entre amies ou faire du shopping. Au Japon, la tenue vestimentaire a une signification importante, notamment auprès des jeunes femmes. Elle représente l'appartenance à une identité, à une communauté et est une façon d'exprimer et de revendiquer des choses. Ainsi, l'excentricité adoptée par les jeunes femmes kogaru au look « kawaii » et enfantin démontre une envie de s'affirmer et de contrer un système qui a jusqu'ici laissé trop peu de place à la femme japonaise, beaucoup trop en retrait dans la société.

Autres styles de rue

Le style lolita

Le style lolita et le monde du Kawai

Préparez-vous à en croiser beaucoup lors de vos périples à Tokyo ou dans d'autres grandes villes. Elles s'habillent comme des poupées afin d'être toujours très Kawai

Le cosplay au Japon, plus qu'une mode

Le cosplay, plus qu'une mode

Le cosplay est véritablement une affaire de passionné. Ne se proclame pas cosplayer qui veut. Il faut en effet être crédible pour gagner une place reconnue dans cette grande communauté.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !