Partager Tweet Partager Epingler

Au Japon, il est en général assez difficile de partager sa vie avec un animal de compagnie. Outre les nombreuses heures passées au travail par un grand nombre de japonais, les appartements sont souvent petits et les animaux rarement autorisés. C'est sûrement l'une des raisons du succès des cafés à thème d'un genre très particulier : les Neko cafés, ou bars à chats japonais.

Dans ces lieux très cosy, confortables et « kawai », il est possible de prendre un verre entouré de chats qui déambulent à leur gré dans l'établissement et se laissent (ou pas) caresser pour le plus grand plaisir des clients. Les Neko cafés sont appréciés pour leur ambiance calme et zen, et pour l'apaisement et la sérénité que procurent la proximité de ces petits félins.

Si les associations de protection des animaux se sont fermement opposées au concept des Neko cafés, leur succès est toutefois devenu planétaire et plusieurs bars à chats ont même récemment ouvert en France. Même si les chats disposent d'un environnement confortable, de paniers, de jouets et d'une certaine sécurité puisque des règles strictes sont imposées aux clients, la question éthique peut tout de même se poser dans le sens où les félins sont nombreux dans un assez petit espace et sont concrètement utilisés à des fins commerciales. On peut également se demander ce qu'il leur arrivera dans le cas où le bar à chats devrait fermer définitivement ses portes. Néanmoins, le succès de ces endroits est avéré et on trouve facilement des Neko cafés dans les rues de toutes les grandes villes japonaises.

Une fois à l'intérieur du Neko café, on vous demandera pour combien de temps vous souhaitez rester (le tarif est fixé à la durée) et vous devrez vous déchausser et vous désinfecter les mains. On vous fera ensuite prendre connaissances des règles de bonne conduite à respecter dans l'établissement, à savoir : ne pas courir après les chats ; ne pas les retenir s'ils souhaitent partir ; ne pas les serrer dans les bras ; ne pas les réveiller ; ne pas crier ni parler trop fort ; ne pas utiliser de flash d'appareil photo ; ne pas toucher les chats dont la couleur du collier indique qu'ils sont malades, fatigués ou qu'ils n'aiment pas être approchés.

C'est ensuite parti pour quelques heures de tendresse auprès de ces doux animaux, tous plus beaux les uns que les autres, qui procurent calme et bien-être. En plus de papouiller les chats, il vous est également possible de lire des magazines, des mangas ou de surfer sur internet tout en savourant vos boissons.

Pour le côté historique, le premier Neko café vit le jour à Taïwan en 1998 puis le concept fut exporté jusqu'au Japon et plus précisément à Osaka dès 2004. Aujourd'hui, on dénombre plus d'une centaine de Neko cafés dans l'archipel.

Encore une fois, bien qu'il soit agréable de passer un moment entouré d'adorables chats, la question reste tout de même de savoir ce qu'il advient de ces animaux une fois que l'établissement met la clé sous la porte.

Sur le même thème

Les Maid café au Japon et leur ambiance Kawai

Les Maid cafés, une curiosité qui attire les touristes

Ces cafés à thème d'un genre très particulier ont vu le jour pour la première fois en 2001 dans le quartier d'Akiba et sont depuis devenus de vrais spécialités locales.

Gardons de contact

Ne manquez aucune de mes aventures au Japon

Abonnez-vous à ma lettre d'information :

Rassurez-vous, je déteste les spams autant que vous

Laissez un commentaire !