Partager Tweet Partager Epingler

Au Japon, se baigner dans un onsen ou un sento est une véritable institution au Japon, ils ont été élevés au rang de culture nationale. On trouve des bains dans quasiment toutes les villes importantes ; Si pour vous la détente signifie passer des heures à se délasser dans une eau chaude gargouillante, le Japon est la destination idéale. Et vous savez quoi ? Ils ne sont pas chers. Mais savez-vous pourquoi les japonais se sont dotés de ces bains et quelle est la différence entre eux ? Ils se ressemblent, à la différence que les onsen sont des sources chaudes naturelles.

Le sento, le bain public de quartier

Il y a plusieurs décennies de cela, les habitations japonaises ne disposaient pas de salle d’eau. Pour la toilette quotidienne, les japonais se rendaient aux bains publics appelés sento. Chaque quartier possédait ses sento, dont la fonction première est l'hygiène du corps mais aussi de pouvoir se détendre en profitant des bains chauds et discuter avec son voisin. C'est un espace de socialisation des habitants d'un quartier donné.

Avec le temps, la majeure partie des foyers se sont équipés de salles de bain mais les bains publics de quartier n'ont pas fermé. Ils sont toujours fréquentés par les japonais, même s'ils ont la possibilité de se laver chez eux. A la fois pour profiter des installations mais aussi pour s'y retrouver entre amis. On y parle de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, on apprécie le temps qui passe.

Le onsen, la source thermale en pleine nature

Ce sont des sources thermales naturelles dont l'eau provient de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés médicinales<. Selon la loi, il faut que l’eau d’une source soit de plus de 25°C ou contienne certains éléments minéraux pour bénéficier de l’appellation « onsen ».

Ils sont généralement situés en extérieur ; certains onsen sont situés en pleine nature. Des auberges traditionnelles (Ryokan) sont souvent installées à proximité, et possèdent même parfois leur propre onsen. C'est un cadre idyllique pour passer une journée et profiter de tous les plaisirs de l’âme, du corps et du palais.

L’accès à certains des plus beaux onsen du pays est entièrement gratuit (même si certains sont jalousement gardés secrets). Il suffit de vous munir d’une serviette, de respecter les bonnes pratiques du lieu et de se baigner. La détente est bien la règle numéro un des onsen. Aucun rite compliqué ne préside à leur utilisation ; vous devez simplement respecter la fonction première des bassins et des baignoires : on s’y baigne pour se détendre et l’on y entre après s’être soigneusement lavé.

Les bains : une véritable institution au Japon

Chaque établissement propose différents types de bains : de l'eau chaude classique, à la piscine glacée, ou encore le bain aux herbes. Tout est expliqué par un panneau, généralement écrit en japonais. Mais que cela ne doive pas vous rebuter, essayez et vous pourriez être surpris !

Attention tout de même, l’eau est souvent assez chaude (supérieur à 40°) et la chaleur jouant sur la vasodilatation. Il n’est pas rare qu’elle entraîne des vertiges quand on sort de l’eau, rien que le fait de se lever pouvait faire tourner la tête.

Même s’il reste encore quelques bains mixtes, les hommes et femmes se baignent dans endroits différents. Seule règle unique : on y entre propre et tout nu ; il est interdit de garder un maillot dans les bains Japonais. Alors vous voilà prévenus, et tous sans vos maillots pour un pur instant de bonheur et de relaxation !

Sur le même thème

Quelles sont les règles à respecter dans les onsen et sento

Bonnes pratiques dans les onsen et sento

Les bains sont une expérience unique pour expérimenter les bienfaits des eaux thermales. Comme souvent au Japon, il y a un certain nombre de codes qu'il convient de respecter.

Gardons le contact